Les Israéliens devront porter des masques à l’extérieur à partir de dimanche
Rechercher

Les Israéliens devront porter des masques à l’extérieur à partir de dimanche

Rompant avec l'Organisation mondiale de la santé, pour qui l'efficacité des masques n'est pas prouvée, le ministère de la Santé affirme qu'il pourrait protéger contre le virus

Des femmes s'entraident pour revêtir des masques au marché de Mahane Yehuda (Nati Shohat/Flash90)
Des femmes s'entraident pour revêtir des masques au marché de Mahane Yehuda (Nati Shohat/Flash90)

Les Israéliens devront porter des masques faciaux à partir de dimanche, conformément aux nouvelles directives du ministère de la Santé et approuvées par le gouvernement mardi. Cette ordonnance est intervenue alors que l’Organisation mondiale de la santé mettait en doute l’efficacité d’une telle politique.

En vertu des nouvelles règles, le port du masque est obligatoire lorsque l’on quitte son domicile. Cela ne s’applique pas aux enfants de moins de 6 ans, aux personnes souffrant de troubles émotionnels, mentaux ou médicaux qui les empêcheraient de porter un masque, aux conducteurs de voiture, aux personnes seules dans un bâtiment et à deux travailleurs qui travaillent régulièrement ensemble, à condition qu’ils respectent une distanciation sociale.

Le décret entrera en vigueur dimanche à 7 heures.

Les masques peuvent être faits maison ou improvisés, mais doivent couvrir la bouche et le nez, selon les autorités.

Cette décision avait été prise auparavant sous forme de recommandation.

« Un masque facial réduit considérablement la probabilité d’être infecté et d’infecter d’autres personnes », a déclaré le ministère, ajoutant qu’il bloquait les gouttelettes des voies respiratoires.

Des personnes portent des masques pour se protéger contre le coronavirus à Jérusalem, le 3 avril 2020. (Nati Shohat/Flash90)

Mais les experts du monde entier ont mis en doute l’idée que l’utilisation généralisée des masques soit utile pour lutter contre la pandémie de coronavirus, tout en mettant en garde contre de nombreux pièges.

L’Organisation mondiale de la santé a publié mardi des lignes directrices actualisées sur les masques faciaux, affirmant qu’il y avait « peu de preuves » qu’un masque porté par une personne atteinte du coronavirus protégerait son entourage, et « aucune preuve » qu’il était efficace pour ceux qui sont en bonne santé.

En outre, elle a mis en garde contre le fait de réserver les masques médicaux aux professionnels de la santé et a mis en garde contre un faux sentiment de sécurité de la part des porteurs de masques.

Elle a ajouté : « L’utilisation de masques fabriqués dans d’autres matériaux (par exemple, en tissu de coton), également appelés masques non médicaux, dans le cadre communautaire n’a pas été bien évaluée. Il n’existe actuellement aucune preuve permettant de formuler une recommandation pour ou contre leur utilisation dans ce cadre ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...