Rechercher

Les Israéliens sont invités à éviter les parcs nationaux par crainte d’incendies

Des températures supérieures à la moyenne associées à de forts vents d'est, une combinaison qui, selon les experts, peut provoquer des incendies dévastateurs

Des pompiers tentent d'éteindre un incendie qui s'est déclaré dans une forêt près de Shoresh, à l'extérieur de Jérusalem, le 3 août 2021. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)
Des pompiers tentent d'éteindre un incendie qui s'est déclaré dans une forêt près de Shoresh, à l'extérieur de Jérusalem, le 3 août 2021. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)

Les Israéliens ont été priés d’éviter les parcs nationaux samedi, car l’on craignait que les températures élevées et les vents ne provoquent des incendies de forêt et des chutes de branches.

L’avertissement a été émis par Keren Kayemeth LeIsrael – Fonds national juif (KKL-JNF), un organisme quasi-gouvernemental qui supervise environ 13 % des terres d’Israël.

Le pays a connu samedi des températures supérieures à la moyenne, associées à de forts vents d’est – une combinaison qui, selon les experts, peut provoquer des incendies dévastateurs. Le vent a également apporté de la poussière en provenance de Jordanie, à qui le ministère de la Protection de l’environnement a attribué les  niveaux élevés de pollution atmosphérique à Jérusalem, en Cisjordanie, dans la vallée du Jourdain et dans certaines parties du désert du Néguev.

Israël est régulièrement victime d’incendie de forêt de grande ampleur, comme ce fut le cas en 1989, 1995, 2010, 2016, 2019 et 2021. Certains de ces incendies sont soupçonnés d’être d’origine criminel ou par négligence.

Les modèles climatiques montrent que leur fréquence augmente et qu’ils se propagent plus rapidement, notamment du fait de la hausse des températures et de l’allongement de la durée de la saison sèche.

A LIRE : Les pompiers mettent en garde les environs de Jérusalem contre le risque d’incendie

Des avions bombardiers d’eau tentent d’éteindre les flammes qui dévorent une forêt à proximité de Beit Meir, le 15 août 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’avertissement de samedi a été lancé au moment-même où les autorités gouvernementales et divers organismes redoublent d’efforts en amont de la saison des incendies, en débroussaillant et retirant toute végétation susceptible de servir de combustible au feu dans le but de contenir les feux de broussailles. Les responsables espèrent que les nouveaux outils aideront les pompiers à faire face à un problème qui ne devrait que s’aggraver.

Un rapport gouvernemental de 2017 recommandait la création d’un organe de surveillance centralisé pour superviser une action coordonnée au niveau national visant à mettre en œuvre des mesures de prévention dans l’ensemble des forêts israéliennes, indépendamment de leur statut ou autorité de tutelle. Cette recommandation n’a jamais été mise en œuvre.

Sue Surkes a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...