Les juifs réformés peuvent finalement bâtir une synagogue à Hod HaSharon
Rechercher

Les juifs réformés peuvent finalement bâtir une synagogue à Hod HaSharon

Kehilat Yonathan, située dans la banlieue de Tel Aviv, avait fait sa première demande de terre pour construire sa synagogue il y a 15 ans

La congrégation progressiste Kehilat Yonatan pendant la prière dans la ville de  Hod Hasharon, dans le centre du pays (Crédit : site internet Kehilat Yonatan)
La congrégation progressiste Kehilat Yonatan pendant la prière dans la ville de Hod Hasharon, dans le centre du pays (Crédit : site internet Kehilat Yonatan)

Une congrégation réformée a gagné sa bataille juridique pour construire une synagogue dans la ville du centre d’Israël, d’Hod HaSharon.

Kehilat Yonatan a été fondée en 2001, en tant que congrégation indépendante progressiste. Elle a été nommée en l’honneur du fils de son chef spirituel, le rabbin Michael Boyden, qui a quitté l’Angleterre avec sa famille en 1985 pour faire son alyah en Israël.

Yonatan Boyden, parachutiste dans Tsahal, a été tué en 1993 dans le sud Liban.

Jeudi, le Tribunal de Lod a imposé à la municipalité d’Hod HaSharon, une ville située à une dizaine de kilomètres au nord de Tel Aviv, de ne plus faire entrave au projet et de permettre à la synagogue d’être construite sur la parcelle de terre qui lui avait été allouée en 2013, après des demandes répétées pour un obtenir un terrain sur lequel construire la synagogue et le centre éducatif.

Le tribunal a ordonné à la municipalité de payer environ 7 200 euros de frais juridiques à la synagogue.

La congrégation était représentée par le Centre d’Action Religieuse d’Israël, le groupe de soutien du mouvement réformé en Israël.

Le Centre a affirmé que le projet avait été soumis à des difficultés administratives excessives parce qu’il concernait le mouvement réformé, selon Haaretz. Il avait fait sa première demande de terre pour construire une synagogue il y a environ 15 ans.

Des centaines de résidents de la zone participent aux cérémonies lors des grandes fêtes à la synagogue et des milliers participent aux conférences et à d’autres programmes à travers l’année, a annoncé Haaretz.

« Nous donnons un foyer à des milliers de Juifs qui veulent développer un style de vie juif moderne dans une pays qui a vraiment besoin de pluralisme et d’alternatives religieux. Notre campus éducatif, contrairement à n’importe quel autre dans la zone, attire des Israéliens non seulement d’Hod HaSharon, mais de toute la région. Grâce à notre approche créative, nous avons réussi à rassembler les aînés et les jeunes, les familles et les célibataires », notait la congrégation sur son site internet.

La congrégation précisait qu’elle avait déjà collecté 860 000 euros sur les 1,7 million d’euros qui lui sont nécessaires pour construire et meubler la synagogue de 12 000 mètres carrés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...