Les origines séfarades de Benjamin Netanyahu
Rechercher

Les origines séfarades de Benjamin Netanyahu

Des tests ADN du frère du Premier ministre ont montré qu'une partie de sa famille, que l'on pensait d'origine est-européenne, était originaire de la péninsule ibérique

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Présentation au Premier ministre Benjamin Netanyahu de son arbre généalogique pendant l'inauguration d'une nouvelle aile de Beit Hatfutsot, le musée du peuple juif, le 24 mai 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Présentation au Premier ministre Benjamin Netanyahu de son arbre généalogique pendant l'inauguration d'une nouvelle aile de Beit Hatfutsot, le musée du peuple juif, le 24 mai 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a révélé mardi soir que bien que sa famille vivaient en Europe de l’est avant son immigration en Israël il y a des décennies, il est en partie séfarade, rattachant sa famille aux juifs d’Espagne.

Netanyahu a expliqué les différentes racines de son arbre généalogique pendant l’inauguration d’une nouvelle aile de Beit Hatfutsot, le musée de la diaspora du peuple juif de Tel Aviv.

Pendant la cérémonie, une copie de son arbre généalogique lui a été remise par Irina Nevzlin, la directrice du musée. En regardant l’arbre généalogique, le Premier ministre a expliqué que ce dernier devrait être corrigé.

« Mon frère Ido est écrivain et docteur, a expliqué Netanyahu. Il a été approché par des personnes qui construisent des arbres généalogiques en utilisant l’ADN. »

« Leur hypothèse est que les juifs de Lituanie, et nous, venons d’une famille lituanienne du village de Vilna Gaon, qui aurait été fondé par des juifs séfarades », a-t-il continué, en faisant référence au rabbin du 18e siècle Eliyahu ben Shlomo Zalman, une figure historique de l’histoire juive ashkénaze.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant l'inauguration d'une nouvelle aile de Beit Hatfutsot, le musée du peuple juif, le 24 mai 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant l’inauguration d’une nouvelle aile de Beit Hatfutsot, le musée du peuple juif, le 24 mai 2016. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

« Il a fait un test salivaire, et de manière assez certaine, le résultat est qu’au moins une partie de cet arbre doit être attribuée aux juifs d’Espagne. Bien sûr, ils ne me l’ont dit, en tant que président du Likud, que 30 ans trop tard, mais cela montre que tous les juifs sont liés, et je pense que c’est l’une des plus grandes leçons de cet endroit, de cet institut. Vous pouvez voir la famille du peuple juif. »

Le Likud a longtemps été perçu comme un accueil politique pour les juifs d’origine séfarades et moyen-orientales, qui se sont plaints pendant des décennies d’être marginalisés par l’élite descendue des sionistes européens des partis travaillistes et du Mapai pendant les premières années du pays.

Le père de Netanyahu, Benzion Netanyahu, est né en Pologne et était un expert de l’Inquisition espagnole et des juifs d’Ibérie.

Des affrontements entre les communautés ashkénazes et séfarades, qui ont des coutumes différentes même si elles partagent la même religion, sont une caractéristique importante de la culture juive et israélienne.

Des recherches récentes qui ont utilisé des tests ADN ont relié les origines des deux branches du judaïsme et ont identifié une origine commune.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...