Les prisonniers seront vaccinés à partir de la semaine prochaine
Rechercher

Les prisonniers seront vaccinés à partir de la semaine prochaine

"Un prisonnier non vacciné qui serait malade coûterait cher à l'Etat," a déclaré Yuli Edelstein

Des prisonniers palestiniens dans leur cellule avant leur libération de la prison de Ketziot, dans le sud d'Israël, le 1er octobre 2007. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)
Des prisonniers palestiniens dans leur cellule avant leur libération de la prison de Ketziot, dans le sud d'Israël, le 1er octobre 2007. (Crédit : AP Photo/Ariel Schalit)

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a annoncé jeudi que les premières doses de vaccin seraient distribuées dans les prisons « la semaine prochaine ».

Israël avait été la cible de critiques après que le ministre de la Sécurité intérieure Amir Ohana a déclaré que les prisonniers palestiniens recevraient les vaccins à un stade plus avancé de la campagne de vaccination.

Pour M. Edelstein, « un prisonnier non vacciné qui serait malade coûterait cher à l’Etat ».

Le ministre a précisé qu’il ne déciderait pas qui serait vacciné en premier dans les prisons, « une commission médicale décide que ça nous plaise ou pas ».

Environ 4 400 Palestiniens sont détenus dans des prisons israéliennes et selon le Club des prisonniers palestiniens, 190 d’entre eux ont été testés positifs au coronavirus depuis avril.

« Empêcher les personnes incarcérées de recevoir un traitement médical qui pourrait leur sauver la vie – que ce soit en raison d’une peine qui leur a été infligée par le tribunal ou d’une détention avant jugement – est incompatible avec nos valeurs, les valeurs de l’État, du judaïsme et de la démocratie », avait déclaré plus tôt le président israélien Reuven Rivlin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...