Les yeshivot resteront fermées, annoncent deux éminents rabbins ‘haredi
Rechercher

Les yeshivot resteront fermées, annoncent deux éminents rabbins ‘haredi

Les rabbins Chaim Kanievsky et Gershon Edelstein ont déclaré que la session d'été dans les yeshivot, censée commencer dimanche, devra prendre la forme de l'enseignement à domicile

Le rabbin Chaim Kanievsky (devant à droite) et le rabbin Gershon Edelstein (devant au centre) a un rassemblement de Yahadaout HaTorah, pour soutenir le candidat Moshe Lion aux élections municipales de Jérusalem, le 25 octobre 2018. (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)
Le rabbin Chaim Kanievsky (devant à droite) et le rabbin Gershon Edelstein (devant au centre) a un rassemblement de Yahadaout HaTorah, pour soutenir le candidat Moshe Lion aux élections municipales de Jérusalem, le 25 octobre 2018. (Crédit : Aharon Krohn/Flash90)

Deux des plus éminents rabbins ultra-orthodoxes en Israël ont publié une lettre conjointe jeudi soir dans laquelle ils annoncent que les yeshivot ne rouvriront pas pour le moment, après que des informations ont circulé sur un désaccord entre eux et après qu’ils ont averti que si le gouvernement ne trouvait pas rapidement un moyen d’assouplir les restrictions sanitaires et de rouvrir les établissement d’étude, ils envisageront de prendre des « mesures drastiques ».

Les rabbins Chaim Kanievsky et Gershon Edelstein, les deux plus-hauts dirigeants de la mouvance lituanienne ultra-orthodoxe, ont déclaré que la session d’été dans les yeshivot, censée commencer dimanche, se déroulera à la maison.

Les étudiants doivent tenir, depuis leur domicile, trois sessions d’études comme s’ils étaient à la yeshiva. Ceux qui doivent contribuer au fonctionnement de la famille pourront se contenter de deux sessions d’étude par jour, ont-ils souligné.

Les rabbins ont déclaré qu’ils ne pouvaient émettre d’instructions spécifiques pour ceux qui étudient au « kollel », les centres d’études pour hommes mariés, qui ont une famille et des enfants à gérer. « Cette immense responsabilité repose uniquement sur les étudiants », ont-il dit.

Ils ont ajouté que les études à la maison devraient, autant que faire se peut, ressembler aux études classiques, avec des horaires et des heures fixes, une pièce dédiée et une étude en binôme, avec un membre de la famille ou un ami par téléphone.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...