L’homme de St. Louis, accusé d’alertes à la bombe, plaide non coupable
Rechercher

L’homme de St. Louis, accusé d’alertes à la bombe, plaide non coupable

Juan Thompson, 31 ans, risque d’être condamné à une peine de cinq ans de prison pour avoir participé à un supposé acte de vengeance contre son ex-petite amie

Juan Thompson, 31 ans, de St. Louis, soupçonné d'avoir menacé au moins huit institutions juives américaines début 2017. (Crédit : capture d'écran BricTV)
Juan Thompson, 31 ans, de St. Louis, soupçonné d'avoir menacé au moins huit institutions juives américaines début 2017. (Crédit : capture d'écran BricTV)

Un homme de Saint-Louis accusé d’avoir perpétré huit alertes à la bombe contre des institutions juives, prétendument dans un complot pour se venger d’une ancienne compagne, a plaidé non coupable aux accusations de cyber-harcèlement.

Juan Thompson, âgé de 31 ans, a plaidé lundi dans une cour fédérale de New York, a déclaré BuzzFeed.

Il est confronté à des accusations de cyber-harcèlement pour des menaces contre des centres communautaires juifs et contre l’Anti-defamation league (ADL), menaces que les procureurs fédéraux ont déclaré être des crimes imitant la vague de 150 alertes à la bombe visant les institutions juives depuis le début de l’année.

Thompson, qui a travaillé comme journaliste, aurait proféré certaines menaces au nom d’une ancienne partenaire qu’il a harcelée en ligne et quelques-unes de son propre chef dans une tentative de se représenter comme la victime d’un coup monté.

Il a été arrêté le 3 mars pour les menaces qui peuvent entraîner une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison et une amende pouvant s’élever à 250 000 dollars. La caution avait été refusée au moment de son arrestation.

La plainte du Bureau fédéral des enquêtes affirme que Thompson a menacé des institutions dont l’ADL , les CCM à San Diego et à New York, les écoles de New York et du Michigan ainsi qu’un musée d’histoire juive à New York.

Près de trois semaines plus tard, après l’arrestation de Thompson, un adolescent israélo-américain a été arrêté en Israël pour avoir perpétré la majorité des menaces.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...