Liberman : plus de guerres d’usure
Rechercher

Liberman : plus de guerres d’usure

Le nouveau ministre de la Défense a exposé aux généraux sa vision de l' "armée du peuple", et particulièrement de la relation entre armée et société civile

Avigdor Liberman, président du parti Yisrael Beytenu party, pendant la cérémonie de signature de l'accord de coalition avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à la Knesset, le 25 mai 2016. (Crédit : AFP Photo/Menahem Kahana)
Avigdor Liberman, président du parti Yisrael Beytenu party, pendant la cérémonie de signature de l'accord de coalition avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à la Knesset, le 25 mai 2016. (Crédit : AFP Photo/Menahem Kahana)

Le nouveau ministre de la Défense Avidgor Liberman a déclaré aux hauts responsables de l’armée israélienne qu’en tant que ministre de la Défense il travaillera à éviter les guerres inutiles et les « guerres d’usure ».

S’exprimant devant les généraux pendant sa première intervention officielle après sa prise de fonction en tant que ministre de la Défense lundi, Liberman a exposé sa vision de l’armée, mettant un accent particulier sur ce qu’il a appelé l’ « armée du peuple » et la relation entre l’armée et la société civile.

« Dans une société démocratique, les affaires de guerre et de paix doivent exprimer la volonté et bénéficier du soutien de la majorité de la population, a-t-il déclaré. Nous ne pouvons pas nous engager dans des conflits inutiles. En tant que société israélienne, nous sommes seulement obligés de combattre les guerres inévitables », a-t-il affirmé.

Dans ce qui semblait être un prolongement des déclarations de la veille en soutien à l’initiative de paix arabe de 2002, Liberman a essayé d’apaiser les inquiétudes sur sa possible irresponsabilité au ministère de la Défense.

« Je l’ai dit auparavant. Quand il y a un affrontement de valeurs entre l’unité du peuple et l’intégrité territoriale, le peuple est plus important. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...