Liberman sélectionne Aviv Kochavi pour être nouveau chef d’Etat-major
Rechercher

Liberman sélectionne Aviv Kochavi pour être nouveau chef d’Etat-major

La nomination de l'actuel chef d'Etat-major adjoint doit encore être approuvée par une commission de contrôle et par le gouvernement

Le chef d'état-major adjoint, le général Aviv Kochavi Golan,  serre la main du chef d'état-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot, lors d'une cérémonie au quartier général de l'armée, Tel Aviv, le 11 mai 2017 (Crédit : unité du porte-parole de l'armée israélienne)
Le chef d'état-major adjoint, le général Aviv Kochavi Golan, serre la main du chef d'état-major de l'armée israélienne, Gadi Eizenkot, lors d'une cérémonie au quartier général de l'armée, Tel Aviv, le 11 mai 2017 (Crédit : unité du porte-parole de l'armée israélienne)

Le ministre de la Défense israélien Avigdor Liberman a annoncé vendredi que le candidat qu’il a sélectionné pour le poste de futur haut-commandant de l’armée israélienne est le général de division Aviv Kochavi, ce qui met un terme à un processus de sélection qui aura duré plusieurs mois.

Le choix de Kochavi, actuel chef d’Etat-major adjoint, devra d’abord être approuvé par une commission de contrôle officielle puis par le cabinet avant qu’il puisse reprendre le poste actuellement attribué au général de division Gadi Eizenkot, à la tête de l’armée israélienne depuis 2015.

Ce choix d’Aviv Kochavi résulte de « consultations avec des dizaines de personnes, dont d’anciens Premiers ministres, ministres de la Défense et chefs d’état-major », ont dit les services du ministre de la Défense dans un communiqué.

Le chef d’Etat-major adjoint Kochavi était considéré comme un des favoris dans la course à cette haute fonction. Il a été par le passé chef du Commandement du Nord et des renseignements militaires après des années pendant lesquelles il a été commandant de terrain au sein de la brigade des parachutistes.

Diplômé des universités américaines de Harvard et Hopkins en relations internationales, Aviv Kochavi est souvent présenté dans les médias israéliens comme doté d’un esprit critique aiguisé et de capacités de réflexion non-conventionnelles, en plus de posséder une importante expérience militaire.

Il bat donc les trois autres candidats en lice : les généraux de division Yair Golan, Nitzan Alon et Eyal Zamir.

Le choix d’Aviv Kochavi, jusqu’alors chef d’état-major adjoint, doit encore être avalisé dimanche par un comité gouvernemental, puis approuvé par le conseil des ministres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...