Rechercher

L’Iran parle de « sérieux progrès » dans le dialogue avec le rival saoudien

Lancées sous Rouhani, les discussions se sont poursuivies après la prise de fonction en août de son successeur ultra-conservateur Ebrahim Raïssi

Le candidat à la présidentielle iranienne Ebrahim Raissi, pendant un rassemblement de campagne à Eslamshahr, au sud-ouest de Téhéran, en Iran, le 6 juin 2021. (Crédit : Vahid Salemi/AP)
Le candidat à la présidentielle iranienne Ebrahim Raissi, pendant un rassemblement de campagne à Eslamshahr, au sud-ouest de Téhéran, en Iran, le 6 juin 2021. (Crédit : Vahid Salemi/AP)

Les pourparlers ces derniers mois entre l’Iran et l’Arabie saoudite, poids lourds rivaux au Moyen-Orient, ont abouti à de « sérieux progrès » sur le dossier sécuritaire du Golfe, a indiqué un responsable iranien cité jeudi par l’agence officielle Irna.

Lancées sous la présidence de Hassan Rouhani et rendues publiques pour la première fois en avril, les discussions se sont poursuivies après la prise de fonction en août de son successeur ultra-conservateur Ebrahim Raïssi, selon le porte-parole de la diplomatie iranienne, Saïd Khatibzadeh.

La République islamique d’Iran, chiite, et le royaume sunnite d’Arabie saoudite, dont les relations diplomatiques sont rompues depuis janvier 2016, s’accusent mutuellement depuis des décennies de déstabiliser le Moyen-Orient.

« De sérieux progrès ont été faits au sujet de la sécurité dans le Golfe », a déclaré M. Khatibzadeh qui s’exprimait devant des journalistes à New York en marge des réunions de l’Assemblée générale de l’ONU.

Il a qualifié de « bonnes » ces discussions et appelé à régler les problèmes de la région par les pays concernés, sans ingérence étrangère.

Les deux pays s’opposent sur la plupart des dossiers régionaux, notamment la guerre au Yémen, et Ryad s’inquiète du programme nucléaire de l’Iran.

Le royaume saoudien est en outre un allié des Etats-Unis, pays ennemi de l’Iran.

Le monarque saoudien Salmane lors du sommet réunissant la Ligue arabe et l’Union européenne, à Charm el-cheikh, le 24 février 2019. (Crédit : AP Photo/Francisco Seco)

« L’Iran est un pays voisin. Nous espérons que nos pourparlers aboutiront à des résultats tangibles qui permettraient d’établir la confiance » et de relancer « la coopération » bilatérale, a déclaré le roi saoudien Salmane dans son discours par visioconférence à l’Assemblée générale mercredi.

Le roi a de nouveau invité Téhéran à « cesser toute forme de soutien » aux groupes terroristes dans la région et réaffirmé le soutien du royaume aux « efforts internationaux visant à empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...