Lituanie : plaque en hommage à un collaborateur nazi
Rechercher

Lituanie : plaque en hommage à un collaborateur nazi

La municipalité de Vilnius avait fait retirer le mémorial à Jonas Noreika en juillet ; il aurait personnellement supervisé le meurtre de Juifs pendant que la Shoah

Plaque en hommage à Jonas Noreika à Vilnius. Elle a été retirée en juillet 2019 et reinstallée en septembre. (Crédit : Alma Pater/Wikimedia Commons via JTA)
Plaque en hommage à Jonas Noreika à Vilnius. Elle a été retirée en juillet 2019 et reinstallée en septembre. (Crédit : Alma Pater/Wikimedia Commons via JTA)

Des manifestants ont installé, sans autorisation, une plaque en l’honneur d’un collaborateur nazi dans la capitale lituanienne, après que la municipalité avait fait retirer un monument à son nom.

Des nationalistes ont installé, à la hâte, une plaque commémorative pour Jonas Noreika à Vilnius jeudi, sur la façade de la bibliothèque Wroblewski  de l’Académie lituanienne des Sciences, à l’occasion d’une manifestation contre le retrait du monument en son honneur en juillet.

Noreika était un policier haut gradé qui aurait personnellement supervisé le meurtre de Juifs pendant que la Lituanie était sous contrôle nazi. Il a été condamné à mort par un tribunal soviétique et tué en 1946. De nombreux Lituaniens le considèrent comme un héros pour sa lutte contre la domination soviétique.

La communauté juive de Lituanie a condamné la décision d’installer une autre plaque pour Noreika et le centre Simon Wiesenthal avait milité pendant des années pour son retrait. La plaque avait été détruite en avril, puis réparée, avant d’être retirée en juillet sur ordre du maire de Vilnius, Remigijus Šimašius.

« Nous exhortons les autorités lituaniennes à retirer la nouvelle plaque et à poursuivre ceux qui ont enfreint la loi » en l’installant, a écrit Efraim Zuroff, le directeur de la branche d’Europe de l’Est du centre Simon Wiesenthal.

La bibliothèque sur laquelle la plaque a été apposée a indiqué à l’agence de presse BNS qu’elle n’avait pas l’intention de la retirer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...