Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Tsahal opère à Shejaiya et cible des terroristes cachés dans des écoles et dans la zone humanitaire

L'armée israélienne frappe des bâtiments du Hezbollah après le barrage de tirs dans le nord

  • Un homme pousse un fauteuil roulant chargé d'objets lors de l'évacuation avec d'autres personnes du quartier de Tuffah dans l'est de la ville de Gaza, le 27 juin 2024. (Crédit : Omar Al-Qattaa/AFP).
    Un homme pousse un fauteuil roulant chargé d'objets lors de l'évacuation avec d'autres personnes du quartier de Tuffah dans l'est de la ville de Gaza, le 27 juin 2024. (Crédit : Omar Al-Qattaa/AFP).
  • Des manifestants demandant la libération des otages israéliens détenus dans la bande de Gaza et des élections anticipées, près de la maison du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Caesarea, le 27 juin 2024. (Crédit : Flash90)
    Des manifestants demandant la libération des otages israéliens détenus dans la bande de Gaza et des élections anticipées, près de la maison du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Caesarea, le 27 juin 2024. (Crédit : Flash90)
  • Illustration - Une position militaire israélienne endommagée par une attaque du Hezbollah, au sommet du mont Hermon, sur le plateau du Golan, où les frontières entre Israël, la Syrie et le Liban se rejoignent, le 26 juin 2024. (Crédit : Hussein Malla/AP)
    Illustration - Une position militaire israélienne endommagée par une attaque du Hezbollah, au sommet du mont Hermon, sur le plateau du Golan, où les frontières entre Israël, la Syrie et le Liban se rejoignent, le 26 juin 2024. (Crédit : Hussein Malla/AP)
  • Des troupes israéliennes participant à un exercice dans le nord d'Israël, sur une photo publiée le 27 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes israéliennes participant à un exercice dans le nord d'Israël, sur une photo publiée le 27 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Les troupes de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza, dans une image publiée le 26 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Les troupes de Tsahal opèrent dans la bande de Gaza, dans une image publiée le 26 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’agence britannique signale une possible attaque des Houthis au large des côtes du Yémen

Illustration - Des partisans des Houthis à un rassemblement anti-Israël à Sanaa, au Yémen, le 7 juin 2024. (Crédit : AP Photo/Osamah Abdulrahman)
Illustration - Des partisans des Houthis à un rassemblement anti-Israël à Sanaa, au Yémen, le 7 juin 2024. (Crédit : AP Photo/Osamah Abdulrahman)

L’United Kingdom Maritime Trade Operations (UKMTO) a déclaré dimanche avoir été informée d’un incident survenu à 13 milles marins au sud-ouest d’Al Mukha, au Yémen.

On ignore les détails de cet incident.

Les houthis du Yémen, proches de l’Iran, mènent des frappes à l’aide de drones et de missiles dans les couloirs de navigation depuis novembre dernier, officiellement par solidarité avec les Palestiniens en proie à la guerre d’Israël à Gaza.

En plusieurs dizaines d’attaques, les Houthis ont coulé deux navires, arraisonné un bateau et tué au moins trois marins.

Des sirènes de roquettes à Kiryat Shmona et dans le nord

Des sirènes de roquettes ont retenti dans la ville de Kiryat Shmona, dans le nord du pays, et dans les communautés voisines de l’enclave de Galilée, près du Liban.

Ces sirènes font suite à une série de sirènes d’infiltration de drones en Galilée occidentale.

Aucun blessé n’a été signalé dans l’immédiat lors de ces incidents.

Tsahal affirme avoir frappé un site appartenant à l’unité de défense aérienne du Hezbollah au Liban

Une installation appartenant à l’unité de défense aérienne du Hezbollah dans la région montagneuse de Jabal Safi au Liban a été frappée plus tôt dans la journée, a indiqué l’armée.

Selon Tsahal, le Hezbollah a lancé des missiles anti-aériens vers des avions israéliens depuis le site ces derniers mois.

Jabal Safi est situé à environ 21 kilomètres de la frontière israélienne, juste au nord de la ville libanaise de Nabatieh.

Des sirènes d’infiltration de roquettes et de drones présumés déclenchées en Galilée occidentale

Des sirènes d’infiltration présumée de drones ont retenti en Galilée occidentale.

Les sirènes de roquettes ont également retenti dans un certain nombre de villes, apparemment en raison du lancement de missiles intercepteurs sur un drone présumé entré dans l’espace aérien israélien depuis le Liban.

Les alertes ont été activées dans la ville côtière de Nahariya et dans plusieurs autres communautés de la région.

Gallant : Israël ne cherche pas la guerre mais « sait quoi faire » en cas d’escalade du Hezbollah

Le ministre de la Défense Yoav Gallant s’entretient avec des troupes devant une batterie du Dôme de Fer dans le nord d’Israël, le 28 juin 2024. (Crédit : Shachar Yurman/Ministère de la Défense)
Le ministre de la Défense Yoav Gallant s’entretient avec des troupes devant une batterie du Dôme de Fer dans le nord d’Israël, le 28 juin 2024. (Crédit : Shachar Yurman/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a déclaré qu’Israël ne cherchait pas une guerre avec le Hezbollah mais s’y préparait et « saura quoi faire » si le groupe terroriste décidait d’une escalade.

S’adressant aux troupes présentes sur le site d’une batterie de systèmes de défense aérienne du Dôme de Fer dans le nord d’Israël, Gallant a déclaré que le pays développait deux alternatives « importantes » pour le Liban.

« [Nous préparons] la force militaire… et cela peut arriver rapidement. D’un autre côté, l’alternative politique se prépare, elle est toujours meilleure », a-t-il dit.

« Nous ne cherchons pas la guerre mais nous y sommes prêts. Et nous arriverons à un carrefour, ce sera un carrefour en T à la fois pour l’ennemi et pour nous. Si [le Hezbollah] choisit d’entrer en guerre, nous saurons quoi faire. S’il choisit de parvenir à un accord, nous répondrons à cette question », a déclaré Gallant.

« Je sais que ce n’est pas facile, ni pour vous ni pour les habitants du Nord. Il y a une chose que je peux vous dire, c’est que c’est beaucoup plus difficile pour le Hezbollah et le Liban. Il est facile de parler depuis un bunker et de faire des déclarations », a-t-il dit, faisant référence au chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah.

« En fin de compte, il y a plus de 450 terroristes tués [au Liban]. La zone est touchée à un niveau très sévère. Par conséquent, ce fardeau pèse bien plus lourd sur l’ennemi que sur nous », a ajouté Gallant.

Les États-Unis envoient un navire en Méditerranée pour prévenir toute escalade entre Israël et le Hezbollah

Le navire d'assaut amphibie USS Wasp sur le fleuve Hudson, à New York, le 24 mai 2023. (Crédit : AP/John Minchillo)
Le navire d'assaut amphibie USS Wasp sur le fleuve Hudson, à New York, le 24 mai 2023. (Crédit : AP/John Minchillo)

Le navire d’assaut amphibie américain USS Wasp est arrivé cette semaine dans l’est de la Méditerranée alors que les États-Unis positionnent des navires de guerre pour tenter d’empêcher les combats entre Israël et le Hezbollah au Liban de dégénérer en une guerre plus large au Moyen-Orient.

Bien que le Wasp ait la capacité d’aider à l’évacuation de civils si une guerre à grande échelle éclatait entre Israël et le groupe terroriste soutenu par l’Iran le long de la frontière libanaise, ce n’est pas la principale raison pour laquelle il a été utilisé, a déclaré un responsable américain. « Il s’agit de dissuasion », a dit le responsable.

Tsahal évacue ses troupes d’une base en Cisjordanie alors qu’un important incendie ravage la zone

L’armée israélienne a évacué la plupart des soldats de la base de la brigade régionale d’Etzion en Cisjordanie, alors qu’un important incendie ravage la zone.

Les services d’incendie et de secours ont affirmé que l’incendie s’était propagé de la zone de Kfar Etzion à la base militaire, ajoutant qu’il n’était pas dû à un incendie criminel.

Les pompiers, les soldats de Tsahal et les policiers s’efforcent d’éteindre l’incendie.

Il n’y a pas de blessés et l’armée israélienne affirme que la brigade régionale d’Etzion continue de mener ses « activités opérationnelles » comme d’habitude.

Tsahal affirme avoir abattu un drone soupçonné d’être entré dans l’espace aérien depuis le Liban

Un drone soupçonné d’avoir pénétré dans l’espace aérien israélien depuis le Liban a été abattu il y a peu par les défenses aériennes au-dessus de la Haute Galilée, selon l’armée.

Des sirènes d’infiltration de drones ont retenti dans les communautés du nord de Malkia et Dishon.

Tsahal affirme avoir frappé un bâtiment au sud du Liban dans lequel se trouvaient des membres du Hezbollah

Un bâtiment à Kafr Kila, dans le sud du Liban, où, selon l’armée, un groupe de membres du Hezbollah était rassemblé, a été frappé par un avion de combat plus tôt dans la journée.

L’armée israélienne affirme que les membres du Hezbollah ont été repérés par les troupes de la 869e unité de collecte de renseignements de combat, qui ont ensuite appelé à l’attaque peu de temps après.

Un autre bâtiment utilisé par le Hezbollah a été touché à Chihine, a indiqué l’armée israélienne.

De plus, Tsahal a affirmé que ses troupes avaient bombardé les zones proches de Naqoura avec de l’artillerie pour « éliminer les menaces ».

Plus tôt dans la journée, plusieurs missiles antichar ont également été tirés par le Hezbollah sur la Galilée occidentale.

L’armée israélienne affirme qu’il n’y a pas eu de blessés lors de l’attaque.

Le Hezbollah en a assumé la responsabilité, affirmant avoir ciblé des positions de Tsahal.

Les défenses aériennes israéliennes abattent un drone en provenance du Liban

Un drone suspecté d’avoir pénétré dans l’espace aérien israélien depuis le Liban a été abattu par les défenses aériennes au-dessus de la Galilée, selon l’armée.

Les sirènes ont retenti dans les communautés de Kfar Blum et d’Amir, dans le nord du pays, par crainte de la chute d’éclats d’obus.

Israel Katz confirme avoir été invité au sommet de l’OTAN le mois prochain

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, à droite, rencontre le ministre des Affaires étrangères Israël Katz à Jérusalem, le 10 juin 2024. (Crédit : Lior Dekel/GPO)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, à droite, rencontre le ministre des Affaires étrangères Israël Katz à Jérusalem, le 10 juin 2024. (Crédit : Lior Dekel/GPO)

Un porte-parole du ministre des Affaires étrangères a confirmé une information selon laquelle Israel Katz aurait été invité à prendre part au sommet de l’OTAN le mois prochain.

Dans un communiqué, le porte-parole a indiqué que l’invitation a été lancée par le secrétaire d’État américain Antony Blinken.

Le président américain Biden et de nombreux autres dirigeants, dont les plus hauts diplomates de plusieurs pays arabes, assisteront à la conférence du 9 juillet à Washington, qui marque le 75e anniversaire de l’alliance de l’OTAN.

Tsahal confirme l’opération à Shejaiya ; les frappes sur des terroristes cachés dans des écoles et dans la zone humanitaire

Tsahal a confirmé avoir lancé une autre opération ciblée dans le quartier de Shejaiya, à Gaza, hier.

Le raid, mené par la 98e division, fait suite à des renseignements obtenus sur des membres et des infrastructures du groupe terroriste palestinien du Hamas dans la zone.

Tsahal a indiqué que la 7e brigade blindée de la division avait pénétré dans la zone de Shejaiya en journée, et que dans la nuit, la brigade de parachutistes avait commencé ses raids sur les sites du quartier.

Des dizaines de sites du Hamas ont été frappés par les airs au fur et à mesure de l’avancée des forces terrestres, selon l’armée.

Lors de frappes distinctes et « significatives » dans le nord de la bande de Gaza, Tsahal a affirmé avoir tué des dizaines de terroristes retranchés dans une école et dans d’autres installations de l’UNRWA.

Par ailleurs, l’armée a indiqué qu’un avion de chasse avait frappé un terroriste du Hamas dans un bâtiment à Deir al Balah, au centre de Gaza, dans la « zone humanitaire » désignée par les Israéliens.

« Le terroriste opérait depuis l’intérieur de la zone humanitaire, que l’organisation utilise comme bouclier pour ses activités terroristes », a précisé Tsahal.

L’armée a expliqué qu’avant l’attaque, elle avait fait en sorte d’évacuer la population civile de la zone où se trouvait le bâtiment. Elle a également utilisé la surveillance aérienne, des armes de précision et d’autres moyens pour limiter les dommages causés aux civils palestiniens.

Israël frappe des bâtiments du Hezbollah après le barrage de tirs dans le nord

Des avions de chasse israéliens ont frappé des bâtiments utilisés par le Hezbollah dans le sud du Liban à Khiam et Odaisseh cette nuit, selon Tsahal.

L’armée a publié des images des frappes aériennes.

Ces frappes interviennent à la suite d’un tir de barrage d’une quarantaine de roquettes par le Hezbollah sur le nord d’Israël hier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.