Rechercher

Biden : « Il n’est pas nécessaire d’être Juif pour être sioniste »

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le président américain Joe Biden s'adresse à ses hôtes à son arrivée en Israël à l'aéroport Ben Gurion de Lod, près de Tel Aviv, le 13 juillet 2022. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)
Le président américain Joe Biden s'adresse à ses hôtes à son arrivée en Israël à l'aéroport Ben Gurion de Lod, près de Tel Aviv, le 13 juillet 2022. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

Le président américain Joe Biden a salué les liens entre les États-Unis et Israël dans son premier discours à son arrivée à l’aéroport Ben Gurion.

« C’est un honneur de me tenir une fois de plus aux côtés de mes amis et de visiter l’État juif indépendant d’Israël », a commencé Biden.

Il a rappelé qu’il s’est rendu pour la première fois en Israël en tant que jeune sénateur en 1973, peu avant la guerre du Kippour, avant tout autre président américain.

Il a ensuite répété son anecdote favorite sur Israël, à savoir qu’il a rencontré tous les Premiers ministres depuis Golda Meir. Lors de cette première rencontre, il a également rencontré Yitzhak Rabin, alors général de Tsahal, ce qu’il a qualifié de « privilège ».

« Je le répète, il n’est pas nécessaire d’être Juif pour être sioniste », a dit Biden.

« Le lien entre le peuple israélien et le peuple américain est profond », a souligné le président, ajoutant qu’il s’est renforcé avec chaque génération et que son administration a porté les relations bilatérales à de nouveaux sommets.

C’est vous qui le dites...