Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Gantz : Israël reste ouvert à un accord et ne permettra pas les considérations politiques

Benny Gantz dans un message vidéo depuis son bureau, le 7 mai 2024. (Capture d'écran)
Benny Gantz dans un message vidéo depuis son bureau, le 7 mai 2024. (Capture d'écran)

Après le début des opérations de combat à Rafah, le ministre du cabinet de guerre Benny Gantz a déclaré que, même si Israël était prêt à « poursuivre et étendre » les combats « si nécessaire », Jérusalem était toujours ouverte à un accord sur les otages.

« Hier, nous avons lancé une opération militaire dans la région de Rafah, qui se poursuivra et s’étendra si nécessaire. Je souhaite encourager tous les soldats de Tsahal, comme toujours. Je suis convaincu qu’ils rempliront leur mission et je prie pour leur retour sain et sauf », a déclaré Gantz dans un discours vidéo.

« Chaque fois que nous pourrons parvenir à une ébauche du retour de nos otages, nous le ferons. Cette tâche est la plus haute priorité », a-t-il poursuivi.

« L’équipe de négociation qui s’est rendue au Caire n’a pas seulement pour mandat d’écouter : elle a l’obligation de retourner chaque pierre et d’agir pour parvenir à une ébauche. Nous travaillons tous pour que cela se réalise, jour après jour », a affirmé Gantz, insistant sur le fait que « nous ne désespérerons jamais et nous ne permettrons jamais que des considérations politiques soient introduites dans cette question sacrée ».

« Nous ne menons pas une bataille tactique contre un régiment ou un autre », a-t-il poursuivi. « Nos réalisations, même si elles prennent beaucoup de temps, doivent être stratégiques – et le retour de nos otages est le premier objectif stratégique, aux côtés de la nécessité d’éliminer la menace du Hamas et de s’assurer qu’une telle menace ne réapparaisse pas. »

En se tournant vers le nord, Gantz a déclaré que le retour des déplacés chez eux « avant la rentrée scolaire est sur la table, et le restera aussi longtemps que je ferai partie du gouvernement ».

Ce commentaire est intervenu après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu aurait déclaré hier à Gantz qu’il n’y avait aucune garantie que les évacués rentreraient chez eux d’ici le 1er septembre, suscitant la colère.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.