Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Le leader du Hezbollah salue le soutien de l’Iran « à la résistance »

Le leader du Hezbollah Hassan Nasrallah, à droite, rencontrant Ziad al-Nakhaleh, chef du Jihad islamique palestinien, au centre, et le responsable adjoint du Hamas,  Saleh al-Arouri, à Beyrouth, au Liban, le 25 octobre 2023. (Crédit :  Hezbollah Media Relations Office, via AP )
Le leader du Hezbollah Hassan Nasrallah, à droite, rencontrant Ziad al-Nakhaleh, chef du Jihad islamique palestinien, au centre, et le responsable adjoint du Hamas, Saleh al-Arouri, à Beyrouth, au Liban, le 25 octobre 2023. (Crédit : Hezbollah Media Relations Office, via AP )

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a salué le soutien apporté par l’Iran à l’organisation terroriste libanaise et aux autres groupes « de la résistance » qui s’opposent à Israël et aux États-Unis.

« L’Iran est la puissance que nous devons remercier pour son soutien apporté aux mouvements de la ‘résistance’ islamique dans la région », a dit Nasrallah n référence aux groupes terroristes anti-Israël.

« La république islamique nous a soutenus financièrement, matériellement, diplomatiquement et militairement », a-t-il continué. « Nous devons rendre hommage à feu Qassem Suleimani [ancien commandant des forces expéditionnaires al-Quds au sein des Gardiens de la révolution] qui n’a pas épargné ses efforts pour fournir un soutien militaire et financier à toutes nos organisations et ce, malgré les menaces ».

« Aujourd’hui, la ‘résistance’ irakienne attaque les forces américaines et les États-Unis blâment l’Iran. Si le Hezbollah attaque Israël, les États-Unis s’en prennent à l’Iran ».

Il a assuré que « la république islamique d’Iran ne prend pas de décision à la place des mouvements de la résistance mais il les soutient ».

Nasrallah a aussi commenté les attaques continues du Hezbollah contre Israël depuis son discours prononcé le week-end dernier.

« La semaine dernière, nous avons constaté une amélioration de nos opérations, que ce soit au niveau de la qualité ou au niveau de la quantité. Par exemple, nous avons déployé le missile Boukane qui est capable de transporter une charge pesant entre 300 et 500 kilos. Imaginez une demie-tonne d’explosifs tombant sur la tête de l’ennemi », a poursuivi Nasrallah.

« Nous nous sommes aussi améliorés en matière de portée, de déploiement de drones et de roquettes Katyusha ».

Selon Nasrallah, « il y a d’autres opérations dont nous n’avons pas révélé la teneur, comme les drones de surveillance dans la Palestine occupée, en particulier au-dessus de Haïfa ».

« Certains de ces drones reviennent avec des images, d’autres non ; mais ils épuisent le Dôme de fer et les missiles patriotes de l’ennemi », a-t-il dit.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.