Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Le porte-parole de l’armée donne des détails sur l’opération de sauvetage

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, s'adressant à la presse sur la base militaire de la Kirya, à Tel Aviv, le 18 octobre 2023. (Crédit : Gil Cohen-Magen/AFP)
Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, s'adressant à la presse sur la base militaire de la Kirya, à Tel Aviv, le 18 octobre 2023. (Crédit : Gil Cohen-Magen/AFP)

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, lors d’une conférence de presse matinale après le sauvetage de deux otages israéliens détenus par le Hamas à Rafah, dans le sud de Gaza, a déclaré que les troupes avaient mené une « opération professionnelle et précise » et protégé physiquement Fernando Simon Marman, 60 ans, et Norberto Louis Har, 70 ans, victime des tirs des terroristes.

« Du jour au lendemain, nous avons ramené Louis et Fernando. Il s’agissait d’une opération de sauvetage complexe sous le feu des tirs, basée sur des renseignements sensibles. Une opération professionnelle et précise », déclare Hagari.

« C’est une opération que nous avions préparée et pour laquelle nous attendions de réunir les conditions qui permettraient de l’accomplir », dit-il.

Hagari dit que lorsque les agents de l’unité d’élite de la police Yamam ont pénétré dans l’appartement de Rafah où les deux hommes étaient détenus par des terroristes du Hamas, à 1 h 49 du matin, ils « ont serré Louis et Fernando dans leurs bras et les ont protégés de leurs corps ».

Il affirme que des combats ont eu lieu à plusieurs endroits, avec des frappes aériennes contre des terroristes du Hamas dans la région à 1h50 du matin.

« Les troupes ont sorti Louis et Fernando de l’appartement et les ont secourus sous le feu des tirs jusqu’à ce qu’ils atteignent la zone de sécurité », explique Hagari.

« Ce fut une nuit très tendue et très touchante. Une telle opération a été rendue possible grâce au grand sacrifice de l’armée permanente et des troupes de réserve tombées et blessées au cours des combats. Sans leur sacrifice, nous ne serions pas parvenus à ce moment », poursuit-il.

Hagari dit que « même ce matin, nous n’oublions pas un seul instant que 134 otages sont toujours détenus à Gaza ».

« Si vous m’entendez maintenant, nous sommes très déterminés à vous ramener chez vous et nous ne manquerons aucune occasion de vous ramener à la maison », ajoute-t-il dans un message adressé aux otages restants.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.