Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

L’envoyé de Netanyahu auprès des otages aurait « sermonné » les diplomates de l’UE

Gal Hirsch, le responsable du gouvernement pour les citoyens disparus et kidnappés, s'exprimant lors d'une réunion avec des parents d'Israéliens kidnappés par le Hamas et des Israéliens disparus à Tel Aviv, le 13 octobre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Gal Hirsch, le responsable du gouvernement pour les citoyens disparus et kidnappés, s'exprimant lors d'une réunion avec des parents d'Israéliens kidnappés par le Hamas et des Israéliens disparus à Tel Aviv, le 13 octobre 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Gal Hirsch, le nouvel envoyé du Premier ministre Benjamin Netanyahu auprès des otages, aurait crié sur un groupe d’ambassadeurs européens lors d’une réunion en début de semaine, en raison du soutien de leurs gouvernements au processus d’Oslo.

Hirsch a profité de l’occasion pour donner un « cours politique » sur les relations israélo-palestiniennes au cours des dernières décennies, reprochant à l’Union européenne (UE) de soutenir le processus de paix et de faire pression sur Israël pour qu’il fasse preuve de retenue à l’égard des Palestiniens, ont déclaré les ambassadeurs présents au quotidien Haaretz.

« Au lieu de nous demander comment nous pouvons contribuer à la libération des captifs, il est venu nous réprimander pour un accord signé alors qu’aucun d’entre nous n’était en fonction », a expliqué l’un des ambassadeurs.

« Il n’y a guère de pays en Europe qui n’essaie pas d’aider, d’une manière ou d’une autre, à résoudre le problème des personnes enlevées », a déclaré un autre ambassadeur.

« Beaucoup d’entre nous sont en contact permanent avec les familles des personnes enlevées qui ont la double nationalité. Nous voulons aider, et nous n’avons pas besoin de leçons politiques. »

Hirsch, un officier supérieur de Tsahal autrefois prometteur, avait démissionné de l’armée à la suite d’une enquête accablante sur sa conduite pendant la Seconde Guerre du Liban en 2006. Il a fait l’objet d’un examen approfondi et de critiques à la suite de l’enlèvement de deux soldats israéliens à la veille de la guerre dans une zone placée sous son commandement, ainsi que pour son style de leadership pendant la guerre.

En 2015, Gilad Erdan, alors ministre de l’Intérieur, en charge de la police, l’avait nommé chef de la police, mais sa candidature avait été rejetée en raison de soupçons de transactions commerciales illicites.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.