Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Les proches d’otages supplient Ben Gvir de renoncer à la peine de mort pour les terroristes

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Gil Dikman à la Knesset le 20 novembre 2023 (Crédit : Capture d'écran/Knesset TV ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Gil Dikman à la Knesset le 20 novembre 2023 (Crédit : Capture d'écran/Knesset TV ; utilisé conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

C’est en larmes que Gil Dikman, cousin de Carmel Gat, qui a été prise en otage par le Hamas le 7 octobre dernier, a supplié le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, de ne pas présenter de projet de loi prévoyant la peine de mort pour les terroristes.

S’exprimant devant la commission de la Knesset chargée de la Sécurité nationale, qui élabore la législation proposée par le parti d’extrême droite Otzma Yehudit de Ben Gvir, Dikman a souligné que la vie de Gat et des otages « était en jeu » et qu' »une épée [était] suspendue à leur cou ». Il a demandé à Ben Gvir et au président de la commission, le député Tzvika Fogel, de ne pas aller de l’avant avec cette législation sensible à ce stade.

« Je vous l’ai déjà demandé la semaine dernière, Monsieur le ministre, et je vous ai supplié d’arrêter. Je vous ai supplié de ne pas faire de nous ou de nos souffrances un capital de quelque nature que ce soit », a déclaré Dikman en larmes.

« Si vous nous voyez, s’il vous plaît, retirez cela de l’ordre du jour ; si vous avez un cœur, s’il vous plaît, ne dites pas que nous représentons les personnes qui ont assassiné nos proches », ajoute-t-il.

Interrogé plus tôt par un membre de la famille d’un otage qui lui demandait s’il pensait que les familles étaient instrumentalisées, Fogel avait répondu : « Je pense que le Hamas essaie de vous exploiter, oui. Et je ne le suggère pas, je le dis ouvertement ».

« Je suis ici au nom de Carmel… S’il vous plaît, choisissez la vie et faites le nécessaire pour qu’ils rentrent chez eux vivants et entiers », a déclaré Dikman.

Le Forum des otages et des familles disparues a publié un communiqué allant dans le même sens : « Le débat actuel met en danger la vie de nos proches, sans promouvoir un quelconque objectif public ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.