Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

L’Iran appelle les Occidentaux à « apprécier sa retenue » face à Israël

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, s'exprimant lors d'une conférence de presse, à Téhéran, capitale de l'Iran, le 5 décembre 2022. (Crédit : Atta Kenare/AFP)
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanani, s'exprimant lors d'une conférence de presse, à Téhéran, capitale de l'Iran, le 5 décembre 2022. (Crédit : Atta Kenare/AFP)

Les pays occidentaux « devraient apprécier la retenue de l’Iran » face à Israël à la suite de l’attaque menée par Téhéran contre le territoire israélien en riposte à une frappe meurtrière sur une annexe du consulat iranien à Damas, a déclaré lundi le porte-parole de la diplomatie.

Les pays occidentaux « devraient apprécier la retenue de l’Iran au cours des derniers mois », « au lieu de porter des accusations », a réagi Nasser Kanani lors d’une conférence de presse à Téhéran.

Les États-Unis et les pays européens ont condamné l’attaque iranienne inédite ayant visé Israël samedi soir, que Téhéran présente comme une opération « d’autodéfense » après la frappe du 1er avril contre le consulat iranien à Damas imputée à Israël.

Les dirigeants des pays du G7 ont dénoncé dimanche « unanimement » l’opération militaire de l’Iran qui, « avec ses actions », « risque de provoquer une escalade régionale incontrôlable ».

« Notre conseil à tous les partisans du régime sioniste [Israël] est d’apprécier l’action responsable de l’Iran et, au lieu de choisir des propos disproportionnés contre l’Iran, de mettre en garde le régime sioniste contre d’autres maux qui auront des conséquences incalculables pour ce régime », a réagi le porte-parole de la diplomatie iranienne.

Il a affirmé que Téhéran avait décidé de « punir » Israël après que « le Conseil de sécurité de l’ONU n’ait pas rempli ses responsabilités » de condamner l’attaque du consulat iranien en Syrie, « en raison de l’action de la France, de l’Angleterre et de l’Amérique » qui s’y sont opposé.

La frappe du 1er avril a détruit une annexe de l’ambassade d’Iran et fait seize morts, parmi lesquels sept membres du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), selon une ONG.

« Nous sommes fermement convaincus que sans le feu vert des États-Unis, Israël n’aurait pas osé attaquer la représentation diplomatique de l’Iran », a réitéré Kanani, alors que Washington a affirmé à maintes reprises ne pas avoir été impliqué dans cette opération.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.