Israël en guerre - Jour 285

Rechercher

Marche contre l’antisémitisme: Roussel (PCF) « ne défilera pas aux côtés du RN »

Le chef du Parti communiste français (PCF), Fabien Roussel. (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Le chef du Parti communiste français (PCF), Fabien Roussel. (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Le Rassemblement national « n’a pas sa place » dans la marche contre l’antisémitisme prévue dimanche, a estimé mercredi le numéro un du parti communiste, Fabien Roussel, qui n’entend « pas être absent » de cet événement mais « ne défilera pas aux côtés » du parti d’extrême droite.

« Qu’il y ait une marche contre l’antisémitisme, c’est important », a déclaré M. Roussel sur France 2, au lendemain de l’annonce d’une manifestation par les présidents de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, et du Sénat, Gérard Larcher.

Mais « il faut qu’ils précisent les contours de ce rassemblement », a ajouté le leader communiste, qui « ne comprendrai(t) pas que le RN participe à une telle marche » car ce parti « descend du Front national » fondé par Jean-Marie Le Pen « plusieurs fois condamné pour propos antisémites » et par des hommes qui avaient collaboré avec l’Allemagne nazie.

« Ce sont leurs descendants avec qui nous devrions défiler ? Qu’est-ce qu’on va renvoyer comme image aux enfants de déportés (et) de résistants? », s’est indigné M. Roussel, pour qui « le RN, au regard de son histoire, n’a pas sa place dans un tel rassemblement ».

« En tout cas, pour ma part, je ne défilerai pas à ses côtés », a-t-il ajouté, précisant que pour les communistes « il ne s’agit pas d’être absent d’une marche contre l’antisémitisme ».

« Nous défilerons peut-être à un autre endroit, mais pas avec eux », a-t-il insisté, indiquant qu’il en discuterait avec « les autres responsables de forces de gauche républicaines ».

Mais a priori pas avec le leader insoumis Jean-Luc Mélenchon qui a rejeté dès mardi soir un « rendez-vous » des « amis du soutien inconditionnel au massacre » à Gaza. Des « propos excessifs » comme « à chaque fois », a déploré M. Roussel, qui n’a plus de contact avec lui: « C’est fini, on a coupé avec Jean-Luc Mélenchon, je ne (lui) parle plus ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.