Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

MBS à Biden : la normalisation des relations avec Israël peut reprendre après la guerre

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman, à droite, accueillant le président américain, Joe Biden à son arrivée au palais Al-Salam à Jeddah, en Arabie saoudite, le 15 juillet 2022. (Crédit : Bandar Aljaloud/Palais royal saoudien via AP)
Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salman, à droite, accueillant le président américain, Joe Biden à son arrivée au palais Al-Salam à Jeddah, en Arabie saoudite, le 15 juillet 2022. (Crédit : Bandar Aljaloud/Palais royal saoudien via AP)

Le président américain Joe Biden et le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman (MBS) se sont mis d’accord pour  » poursuivre  » les négociations qui étaient en cours pour normaliser les liens entre Israël et l’Arabie saoudite avant le déclenchement de la guerre de Gaza, indique la Maison Blanche dans un compte-rendu de l’appel téléphonique que les deux dirigeants ont tenu plus tôt dans la journée.

M. Biden et MBS « ont affirmé l’importance d’œuvrer en faveur d’une paix durable entre Israéliens et Palestiniens dès que la crise s’apaisera, en s’appuyant sur les travaux déjà en cours entre l’Arabie saoudite et les États-Unis au cours des derniers mois », indique le communiqué de la Maison-Blanche.

Les représentants de Joe Biden ont reconnu que l’effort de normalisation n’était plus la priorité immédiate des États-Unis et d’Israël, qui s’efforcent de réagir à l’attaque du Hamas du 7 octobre. Cependant, la Maison Blanche insiste sur le fait qu’elle reste attachée à cet objectif et a suggéré que l’une des raisons du massacre du Hamas était d’essayer de contrecarrer cet effort.

M. Biden, mais surtout MBS , ont « salué les efforts déployés pour obtenir la libération des otages détenus par le Hamas et ont appelé à leur libération immédiate », selon le communiqué.

Les deux dirigeants ont également salué la récente livraison d’aide humanitaire à Gaza, tout en reconnaissant la nécessité d’une assistance supplémentaire.

M. Biden a salué « la contribution de 100 millions de dollars du Conseil de coopération du Golfe pour soutenir ces efforts humanitaires, et a discuté du déboursement de 100 millions de dollars des États-Unis pour soutenir la réponse ».

« Les deux dirigeants se sont mis d’accord sur la poursuite d’efforts diplomatiques plus larges pour maintenir la stabilité dans la région et empêcher le conflit de s’étendre », indique la Maison Blanche, ajoutant que M. Biden a affirmé le soutien des États-Unis à la défense de ses alliés dans la région contre les attaques terroristes.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.