Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Tsahal diffuse la radio israélienne dans les tunnels de Gaza pour apaiser les otages

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens dans un tunnel qui aurait été utilisé, selon l'armée, par le Hamas pour attaquer le poste-frontière d'Erez, dans la bande de Gaza, le 15 décembre 2023. (Crédit :AP Photo/Ariel Schalit)
Des soldats israéliens dans un tunnel qui aurait été utilisé, selon l'armée, par le Hamas pour attaquer le poste-frontière d'Erez, dans la bande de Gaza, le 15 décembre 2023. (Crédit :AP Photo/Ariel Schalit)

Après avoir conquis un tunnel du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, un groupe de soldats israéliens y est descendu avec un équipement inhabituel en main – pas d’explosifs, de sondes robotisées ou d’arme pour le combat rapproché, mais plutôt des radios à transistors à cadran à l’ancienne.

Leur mission consistait à descendre aussi bas que possible jusqu’à ce que les appareils ne puissent plus recevoir les fréquences AM d’Israël. Ils ont découvert que ce point se situait à une profondeur d’environ 10 à 12 mètres, soit généralement les « étages » supérieurs du réseau souterrain des terroristes palestiniens.

L’expérience du 4 janvier a été ordonnée par leur commandant à la demande du ministre des Communications Shlomo Karhi, qui venait d’étendre la diffusion la plus populaire du pays, la radio de l’armée, de la FM standard à des canaux AM complémentaires.

La plus grande portée de la radio AM signifie que les mises à jour d’urgence ont plus de chances d’être entendues par les civils dans les abris antiatomiques. Les troupes présentes à Gaza en bénéficieraient également, puisqu’on leur permet d’utiliser des transistors pour se tenir informées, tout en leur demandant de se séparer de leurs téléphones portables, de peur qu’ils ne soient géolocalisés par le Hamas.

L’expérience du tunnel a laissé entrevoir une autre possibilité pour un pays tourmenté par l’inquiétude que suscitent les 132 personnes retenues en otage par les hommes armés du Hamas dans l’enclave : leur tendre la main au moyen d’émissions de la radio de l’armée composées sur mesure et destinées à leur redonner le moral.

« Il m’est soudain venu à l’esprit que certains de ces otages avaient peut-être aussi accès à des radios transistors », explique Karhi à Reuters. « S’ils avaient les moyens d’entendre les voix de leurs familles, cela aurait une valeur énorme en termes de moral – et pour leurs proches également. »

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.