Israël en guerre - Jour 261

Rechercher

Washington : La fermeture de Rafah aggrave la situation humanitaire dans la bande de Gaza

Des Palestiniens emballent leurs affaires alors qu'ils se préparent à fuir Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 13 mai 2024. (Crédit : AFP)
Des Palestiniens emballent leurs affaires alors qu'ils se préparent à fuir Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 13 mai 2024. (Crédit : AFP)

Le porte-parole du département d’État américain, Vedant Patel, déclare que « les conditions humanitaires sur le terrain continuent de se détériorer et que des passages frontaliers vitaux ont été fermés alors même que l’acheminement de davantage d’aide est crucial », tandis qu’Israël étend ses opérations à Rafah.

Israël a fermé le poste frontière alors qu’il commençait à peine à fonctionner la semaine dernière. Depuis, l’Égypte et Israël s’accusent mutuellement d’empêcher la réouverture du point de passage. Toutefois, même s’il était rouvert, aucune agence ne semble actuellement prête à opérer du côté gazaoui. Israël a retiré le contrôle du point de passage au groupe terroriste du Hamas et a proposé de le remettre à l’Autorité palestinienne (AP).

Ramallah a rejeté cet appel, car elle était conditionnée à ce que les agents ne soient pas identifiés comme appartenant à l’AP, en raison de l’opposition des partenaires de la coalition d’extrême droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu, selon un responsable américain.

« Israël doit faire davantage pour fournir d’urgence un accès durable et sans entrave à l’aide humanitaire dans le nord et le sud de Gaza, notamment en contribuant aux efforts visant à apporter le bon type d’aide aux personnes les plus vulnérables », a souligné Patel.

Le département d’État a précisé que les États-Unis n’avaient pas constaté qu’Israël avait intentionnellement restreint ou interrompu l’acheminement de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza.

Les convois d’aide ont fait l’objet d’attaques répétées de la part d’extrémistes israéliens qui recevraient des renseignements de certains membres des forces de sécurité israéliennes pour intercepter et piller les camions.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.