Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

Manif contre la refonte: Akunis annule sa participation à un événement en Californie

Le public a attendu 2 heures avant qu'Hillel Neuman ne déclare que le ministre s'était retiré parce qu'il "ne voulait pas apporter un mauvais sentiment ou de mauvaises vibrations"

Des manifestants contre la réforme du système judiciaire manifestant devant une salle de Los Angeles, ce qui a conduit le ministre israélien des Sciences, des Technologies et de l’Espace Ofir Akunis à annuler sa venue, le 30 mai 2023. (Crédit : Groupe de protestation UnXeptable)
Des manifestants contre la réforme du système judiciaire manifestant devant une salle de Los Angeles, ce qui a conduit le ministre israélien des Sciences, des Technologies et de l’Espace Ofir Akunis à annuler sa venue, le 30 mai 2023. (Crédit : Groupe de protestation UnXeptable)

Le ministre des Sciences et de la Technologie, Ofir Akunis, s’est retiré d’un événement organisé à Los Angeles mardi, en raison d’une manifestation contre le projet controversé de réforme du système judiciaire du gouvernement.

Le public de l’événement, organisé par le consulat de Los Angeles sur le thème de l’innovation et de la technologie, a dû attendre deux heures avant d’être informé que le ministre ne participerait pas à l’événement.

« Il a finalement décidé de ne pas venir. Il a dit qu’il pensait que sa présence ici pourrait provoquer davantage de provocations de la part des gens à l’extérieur et des manifestants, et il a dit qu’il ne voulait pas apporter un mauvais sentiment ou de mauvaises vibrations à tout ce qui est associé à lui et à l’État d’Israël, et il a donc décidé de ne pas venir », a déclaré le consul général Hillel Neuman aux participants rassemblés, en disant qu’il parlait au nom d’Akunis.

Dans une déclaration à la Treizième chaîne, Akunis a déclaré que sa « visite réussie » aux États-Unis se poursuivrait et qu’il avait annulé sa participation à l’événement pour que les affaires internes d’Israël ne soient pas portées sur la scène internationale.

« S’il y a une place pour un débat non violent sur les affaires internes d’Israël, c’est uniquement en Israël. Comme nous savions qu’il fallait s’attendre à des provocations de la part de manifestants de gauche, nous avons choisi de ne pas les organiser dans l’arène internationale », a déclaré Akunis.

Akunis fait partie des ministres qui se sont plaints, lors de la réunion du cabinet de dimanche, des manifestations organisées devant leur domicile, bien qu’il ait lui-même participé à au moins une manifestation devant la résidence de Raanana de l’ancien Premier ministre Naftali Bennett pendant le mandat du précédent gouvernement.

Le ministre des Sciences, et de la Technologie Ofir Akunis arrivant à la réunion hebdomadaire du cabinet au Bureau du premier ministre, à Jérusalem, le 29 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les organisateurs de la manifestation du réseau d’activistes israéliens appelé UnXeptable – un groupe d’expatriés israéliens opposés à la réforme judiciaire – ont salué la décision d’Akunis de ne pas participer à l’événement organisé par le consulat.

« Comme nous l’avons promis, ceux qui tentent de détruire la démocratie israélienne ne profiteront pas d’une visite tranquille aux États-Unis. Nous serons partout où ils seront et nous les empêcherons de répandre des mensonges », a déclaré le groupe dans un communiqué.

Akunis est l’un des 18 ministres et députés qui devraient participer dimanche prochain à la parade annuelle « Celebrate Israel » à New York, qui fera également l’objet de protestations.

La liste complète comprendrait Akunis, le ministre de la Diaspora Amichaï Chikli, le ministre de l’Économie Nir Barkat, la ministre des Renseignements Gila Gamliel et la ministre de la Diplomatie publique Galit Distel Atbaryan – tous du Likud – ainsi que le ministre de l’Immigration et de l’Intégration Ofir Sofer (HaTzionout HaDatit), le ministre du Patrimoine Amichai Eliyahu (Otzma Yehudit), le ministre de Jérusalem Meïr Porush (Yahadout HaTorah), et le ministre du Travail Yoav Ben-Tzur (Shas).

Les députés Simcha Rothman, Michal Woldiger et Ohad Tal du parti du HaTzionout HaDatit, Shalom Danino du Likud, Sharon Nir et Evgeny Sova du parti Yisrael Beytenu, Orit Farkash-Hacohen du parti HaMahane HaMamlahti, Yitzhak Pindrus du parti Yahadout HaTorah et Vladimir Beliak du parti Yesh Atid participeront également au défilé.

Des manifestants contre la réforme du système judiciaire de la coalition israélienne et le gouvernement Netanyahu lors d’un rassemblement devant le consulat israélien, à New York, le 27 mars 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

La cible principale des manifestants est Rothman, le président de la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice de la Knesset et l’un des principaux architectes de la réforme du système judiciaire de la coalition.

« C’est l’occasion pour nous de faire tout notre possible pour repousser cette délégation en visite, une délégation constituée de personnalités qui ne fait que mentir et semer la haine », ont déclaré les organisateurs dans un communiqué. « Notre message est simple : quiconque veut démanteler la démocratie israélienne ne doit pas s’attendre à passer des vacances reposantes à New York. »

La principale manifestation est prévue dimanche prochain à 14h (GMT-4) devant l’hôtel Hilton de Midtown Manhattan, où une conférence est également prévue.

Les manifestations américaines se sont déroulées parallèlement aux rassemblements contre la réforme judiciaire en Israël. Elles visent à soutenir les manifestants israéliens et à exprimer l’opposition des États-Unis au gouvernement radical du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le président américain Joe Biden a clairement indiqué qu’il pensait que Netanyahu devait « renoncer » à la réforme judiciaire et s’est abstenu d’inviter le chef du Likud à se rendre à la Maison Blanche.

À LIRE – Hanegbi : Biden n’a pas invité Netanyahu à cause de la réforme judiciaire

Des milliers d’Israéliens protestant contre le projet de réforme du système judiciaire du gouvernement, à Tel Aviv, le 27 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Samedi soir, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans tout Israël contre les projets judiciaires du gouvernement pour la 21e semaine consécutive, quelques jours après que Netanyahu a déclaré que le processus législatif de la réforme judiciaire reviendrait à l’ordre du jour à la suite de l’adoption récente du budget de l’État controversé.

Les opposants affirment que ce projet affaiblira radicalement le caractère démocratique d’Israël, supprimera un élément clé de l’équilibre des pouvoirs et laissera les minorités sans protection. Ses partisans assurent qu’il s’agit d’une réforme indispensable pour mettre un frein à l’activisme de la Cour.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.