Ministère des Finances : déficit budgétaire de 10 milliards prévu en 2019
Rechercher

Ministère des Finances : déficit budgétaire de 10 milliards prévu en 2019

Le ministère prévoit une croissance ralentie et un déficit plus grand que prévu, mais Kahlon ne compte pas augmenter les impôts ni baisser les dépenses avant les élections

Le ministre des Finances Moshe Kahlon lors d'une réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 10 juillet 2018. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Finances Moshe Kahlon lors d'une réunion hebdomadaire du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 10 juillet 2018. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministère des Finances a mis à jour ses prévisions pour 2019. Il met en garde contre une croissance plus faible que prévue : 3,1 % au lieu des 3,4 % prédits précédemment.

Une croissance plus lente signifie moins de rentrées fiscales. En plus des dépenses supérieures attendues, le déficit du budget pour 2019 devrait représenter 3,5 % du PIB, contre les 2,9 % visés.

Ces changements dans les prévisions devraient entraîner un déficit budgétaire d’environ 10 milliards de shekels (environ 2,3 milliards d’euros).

Le ministre des Finances Moshe Kahlon n’envisagerait cependant pas d’augmenter les impôts ni de réduire les dépenses pour combler ce déficit. D’après les médias, le dirigeant du parti Koulanou n’est pas disposé à prendre de telles décisions impopulaires à quatre mois des élections nationales.

Quiconque sera en charge du ministère après le scrutin d’avril devra décider de la manière dont gérer au mieux le déficit budgétaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...