Missiles : l’Iran promet d’augmenter ses « capacités défensives »
Rechercher

Missiles : l’Iran promet d’augmenter ses « capacités défensives »

Faisant référence à l'échec des plans de Saddam Hussein contre Téhéran, le président iranien a prédit que "ce qui est arrivé à Saddam arrivera aux États-Unis" cette fois-ci

Hassan Rouhani, président iranien, pendant une conférence de presse à Téhéran, le 17 janvier 2017. (Crédit : Atta Kenare/AFP)
Hassan Rouhani, président iranien, pendant une conférence de presse à Téhéran, le 17 janvier 2017. (Crédit : Atta Kenare/AFP)

L’Iran augmentera « jour après jour » ses « capacités défensives », a déclaré samedi le président iranien Hassan Rouhani en faisant référence aux missiles que développe son pays et qui inquiètent les Occidentaux.

« Nous ne réduirons jamais nos capacités défensives […] nous les augmenterons jour après jour », a déclaré M. Rouhani en présidant un défilé militaire à Téhéran.

« Le fait que vous soyez en colère contre nos missiles montre que ce sont nos armes les plus efficaces », a-t-il ajouté, « grâce à ce que vous avez dit, nous connaissons désormais la valeur de nos missiles ».

Rouhani a tenu ces propos à l’occasion de la Journée nationale des forces armées iraniennes qui commémore chaque 22 septembre le déclenchement, par Bagdad de la guerre Iran-Irak (1980-1988).

Dans son discours, M. Rouhani a dressé un parallèle entre la situation de l’époque et la conjoncture actuelle, entre l’ancien dictateur irakien Saddam Hussein et l’actuel président américain Donald Trump.

Comme Saddam Hussein avait déchiré l’accord de 1975 délimitant une partie de la frontière entre l’Irak et l’Iran pour entrer en guerre contre la République islamique, M. Trump a dénoncé unilatéralement l’accord international sur le nucléaire iranien de 2015 pour lancer une « guerre psychologique » contre l’Iran, a dit M. Rouhani.

Faisant référence à l’échec des plans de Saddam Hussein contre la République islamique pendant ce que les Iraniens appellent « la guerre imposée », ou la « défense sacrée », le président iranien a prédit que « ce qui est arrivé à Saddam arrivera aux États-Unis » cette fois-ci.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...