Mont du Temple : Affrontements dans la Vieille Ville
Rechercher

Mont du Temple : Affrontements dans la Vieille Ville

Des dizaines de personnes ont été blessées ; les députés arabes demandent le retrait des détecteurs de métaux

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Affrontements entre forces de sécurité israéliennes et manifestants palestiniens devant la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem, le 18 juillet 2017. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Affrontements entre forces de sécurité israéliennes et manifestants palestiniens devant la porte des Lions de la Vieille Ville de Jérusalem, le 18 juillet 2017. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Des affrontements ont éclaté mardi soir entre fidèles musulmans et policiers dans la Vieille Ville de Jérusalem, pour le troisième soir de suite, en réaction à l’installation de détecteurs de métaux aux entrées du complexe du mont du Temple après un attentat terroriste vendredi sur la zone.

Selon la police, après les prières du soir organisées à une porte du mont du Temple, à l’extérieur du lieu saint, un groupe de fidèles musulmans « a commencé à jeter des pierres et des bouteilles sur les policiers » déployés dans la Vieille Ville.

Les policiers ont répliqué par des mesures de dispersion d’émeutes, comme des tirs de balles de caoutchouc et de grenades assourdissantes, a annoncé la police.

Dans les vidéos de la scène, on peut voir des individus fuir alors que les grenades assourdissantes résonnent dans les allées étroites de la Vieille Ville.

La Croissant rouge a annoncé que 34 personnes étaient blessées, dont 14 ayant eu besoin d’être hospitalisées. Une personne était gravement blessée à la poitrine, a indiqué un porte-parole.

La police a annoncé que deux policiers avaient été légèrement blessés dans les combats.

La police a annoncé que la zone avait été apaisée après les affrontements. « La zone est calme », a indiqué un porte-parole de la police.

Des affrontements similaires ont eu lieu dimanche et lundi soir sur le site, en raison des protestations des fidèles musulmans contre les détecteurs de métaux.

Mardi soir, des députés de la Liste arabe unie ont visité la porte des Lions, devant le complexe du mont du Temple, demandant eux aussi le retrait des détecteurs.

« Nous, qui cherchons la paix et pas la guerre, appelons [le Premier ministre Benjamin] Netanyahu à annuler immédiatement la décision [d’installer des détecteurs] et de revenir à la situation antérieure, pour permettre la liberté de culte sans limite », ont déclaré les députés Ahmad Tibi et Osama Saadi dans un communiqué.

Dov Lieber a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...