Rechercher

Mont du Temple: les prières du dernier vendredi du Ramadan se terminent dans le calme

Plus de 160 000 personnes ont afflué sur le lieu saint ; la police promet de ne pas laisser les "extrémistes" porter atteinte à la liberté de culte

Des Palestiniens brandissent des drapeaux palestiniens et islamiques lors d'un rassemblement à la mosquée Al-Aqsa sur le Mont du Temple à Jérusalem, après la dernière prière du vendredi du mois sacré musulman du Ramadan, le 29 avril 2022. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)
Des Palestiniens brandissent des drapeaux palestiniens et islamiques lors d'un rassemblement à la mosquée Al-Aqsa sur le Mont du Temple à Jérusalem, après la dernière prière du vendredi du mois sacré musulman du Ramadan, le 29 avril 2022. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

Des dizaines de milliers de Palestiniens ont prié à la mosquée Al-Aqsa sur le Mont du Temple à Jérusalem en ce dernier vendredi après-midi du mois de jeûne du Ramadan, après que des affrontements ont à nouveau éclaté tôt le matin sur le site sacré.

Le Waqf islamique qui administre le complexe a estimé que quelque 160 000 personnes ont assisté aux prières. Ensuite, des centaines de Palestiniens ont protesté devant le Dôme du Rocher en brandissant des drapeaux palestiniens et islamiques, mais aucune nouvelle violence n’a été signalée.

Après une évaluation de la sécurité après les prières, le commissaire de police Kobi Shabtai a promis que la police resterait vigilante.

« Les actions de la police pendant le Ramadan et pendant les prières du vendredi prouvent que nous sommes déterminés à ne laisser aucun élément extrémiste briser la paix et porter atteinte à la liberté de culte », a-t-il déclaré.

Des fidèles palestiniens à la mosquée Al-Aqsa sur le Mont du Temple à Jérusalem lors de la dernière prière du vendredi du mois sacré musulman du Ramadan, le 29 avril 2022. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

Il a ajouté qu’une forte présence policière resterait dans la ville « prête à tout scénario ».

Alors qu’Israël a déclaré à plusieurs reprises avoir agi avec retenue, l’Autorité palestinienne a accusé vendredi Israël de fomenter des troubles.

« De quelle retenue parlent-ils ? Chaque jour, les forces entrent dans l’enceinte, frappent les gens, tirent des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes sur les fidèles, et cet Israël appelle cela de la retenue ? », a déclaré un communiqué du ministère palestinien des Affaires étrangères.

Plus tôt vendredi, des heurts ont éclaté entre Palestiniens et policiers sur le Mont du Temple, qui a connu des affrontements récurrents ces dernières semaines.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...