Rechercher

Mont du Temple : Les prières du vendredi se sont terminées sans incident

Alors que le contexte se tend, plusieurs dizaines de slogans pro-Hamas ont été scandés après les prières sur le Mont du Temple

Des Palestiniens quittent la vieille ville par la porte de Damas après la prière du vendredi, le 8 avril 2022. (Crédit: Aaron Boxerman/Times of Israel)
Des Palestiniens quittent la vieille ville par la porte de Damas après la prière du vendredi, le 8 avril 2022. (Crédit: Aaron Boxerman/Times of Israel)

Des milliers de Palestiniens ont traversé la porte de Damas après la fin des prières du vendredi sans encombre.

Néanmoins, la tension dans l’air était palpable après la fusillade terroriste de jeudi à Tel Aviv.

De nombreux policiers ont été déployés autour de la porte de Damas. Des barrières ont été installées pour diriger, dans le calme, la marée de fidèles hors de la place sous le regard de la police des frontières.

De nombreux Palestiniens de Cisjordanie sont entrés en Israël pour prier sur le site sacré d’Al-Aqsa vendredi matin, conformément aux restrictions de mouvement assouplies pour le mois sacré du Ramadan.

Des fidèles assistent aux prières du vendredi du Ramadan dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 8 avril 2022. (Crédit : AHMAD GHARABLI/AFP)

Environ 80 000 fidèles ont prié en ce premier vendredi du mois sacré du Ramadan à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem – un nombre nettement inférieur à la normale, a déclaré un responsable du Waqf, Azzam al-Khatib.

« Pendant un vendredi de Ramadan normal, nous nous attendrions à voir jusqu’à 200 000 fidèles », a déclaré Khatib lors d’un appel téléphonique.

Khatib a expliqué que moins de fidèles que prévu étaient arrivés de Cisjordanie, bien qu’il ait refusé de dire pourquoi.

« Certaines personnes avaient peur de venir, à cause de ce qui s’est passé hier, et nous craignions qu’ils ne ferment la Cisjordanie. Mais ils sont là, merci à Dieu », dit Adam, qui travaille dans un magasin de la Vieille Ville.

Alors que la majorité des fidèles palestiniens quittaient la Vieille Ville, plusieurs dizaines restaient sur le Mont du Temple, scandant des slogans pro-Hamas.

« Passez l’épée au fil de l’épée, nous sommes les hommes de Mohammad Deif », ont scandé les Palestiniens, faisant référence au mystérieux commandant militaire du Hamas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...