Mort de Blaze Bernstein : un camarade de lycée soupçonné
Rechercher

Mort de Blaze Bernstein : un camarade de lycée soupçonné

Les autorités californiennes ont découvert des traces ADN qui lieraient Samuel Woodward, un ancien camarade de classe, à la mort du jeune homme de 19 ans ; le motif reste inconnu

Blaze Bernstein, au centre, avec ses parents, Jeanne Pepper et Gideon Bernstein (Facebook via JTA)
Blaze Bernstein, au centre, avec ses parents, Jeanne Pepper et Gideon Bernstein (Facebook via JTA)

Un camarade de lycée de Blaze Bernstein, un étudiant de 19 ans, est suspecté dans le meurtre du jeune homme.

Bernstein a disparu le 2 janvier après avoir visité un parc local, le parc Borrego, à proximité de chez ses parents, dans le sud de la Californie, où il se trouvait durant les vacances d’hiver de l’université de Pennsylvanie. Son corps a été retrouvé enterré peu profondément dans le parc une semaine plus tard.

Samuel Woodward, 20 ans, a été placé en garde à vue vendredi après-midi pour le meurtre présumé du jeune homme. Woodward serait l’ami qui a conduit Bernstein au parc afin d’y rencontrer un autre ami. Ils étaient d’anciens camarades de classe à l’école des arts du comté d’Orange.

Les autorités du comté d’Orange n’ont pas expliqué quelle arme avait été utilisée pour tuer Bernstein, ni dans quel état son corps se trouvait quand il a été découvert, a rapporté ABC Los Angeles.

Le motif de Woodward n’a pas non plus été divulgué. Selon Don Barnes, sous-shérif du comté d’Orange, qui a parlé aux journalistes, le lien entre Woodward et la mort de Bernstein aurait été révélé par des preuves ADN.

Suite à l’arrestation, la famille de Bernstein a publié un message public sur une page Facebook qui était consacrée à sa recherche. La page lui rend désormais hommage.

Posted by Dyan Epps on Saturday, 13 January 2018

Le message affirme : « Malgré le chagrin de la famille Bernstein, nous sommes extrêmement reconnaissants envers les forces de l’ordre locales et les innombrables volontaires qui ont cherché Blaze et qui permettront à son assassin d’être traduit en justice. »

« Les mots ne peuvent exprimer à quel point la famille est reconnaissante envers la communauté – ici dans le comté d’Orange et dans le monde entier – pour avoir exprimé son amour et son soutien. Blaze voulait faire du monde un monde meilleur. Avec sa mort, une grande lumière s’est éteinte et nous vous encourageons à perpétuer son souvenir à travers des actes d’amour et de gentillesse. »

« Nous continuerons à réclamer justice pour Blaze, pour sa famille et notre communauté. En honorant la mémoire de Blaze, vous contribuerez à faire de ce monde un monde meilleur. »

Un acte d’accusation devrait être rendu mardi.

Posted by Dyan Epps on Saturday, 13 January 2018

La mère de l’adolescent décédé a également réagi sur Twitter suite à l’annonce de l’arrestation de l’ancien camarade de classe de son fils. « Enfin. Mes pensées sont : la vengeance ne sert à rien. Cela ne ramènera jamais mon fils. J’espère simplement qu’il [le meurtrier] n’aura plus jamais l’occasion de blesser qui que ce soit et que quelque chose de significatif surviendra suite à l’acte insensé qu’est le meurtre de Blaze. Désormais, faites le bien en hommage à Blaze Bernstein. »

Le correspondant de CBS Los Angeles a rapporté vendredi soir que Woodward avait posté des messages troublants sur les réseaux sociaux.

Sur un site, il a défendu le drapeau confédéré, affirmant qu’il s’agissait d’un symbole de fierté sudiste et non de haine. Sur un autre site, quand on lui demandait les deux choses qu’il emporterait sur une île déserte, il a répondu : « La Bible et un Colt .45. »

Il a également affirmé que le waterboarding, la torture par l’eau, serait la nouvelle compétence qu’il souhaiterait apprendre. Interrogé sur le clonage, il a répondu, selon CBS : « Juste un comme moi dans ce monde est déjà assez mal. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...