Rechercher

NBA: Kyrie Irving s’excuse et assure ne pas être antisémite

L'athlète avait initialement refusé de présenter des excuses et de condamner l'antisémitisme, ce qui a poussé son équipe à le suspendre et Nike à rompre leur collaboration

Le gardien des Brooklyn Nets, Kyrie Irving, regarde à l'extérieur pendant la deuxième mi-temps d'un match de basket-ball de la NBA contre les Indiana Pacers, le 31 octobre 2022, à New York. (Crédit : AP/Jessie Alcheh)
Le gardien des Brooklyn Nets, Kyrie Irving, regarde à l'extérieur pendant la deuxième mi-temps d'un match de basket-ball de la NBA contre les Indiana Pacers, le 31 octobre 2022, à New York. (Crédit : AP/Jessie Alcheh)

Le joueur des Brooklyn Nets Kyrie Irving a assuré samedi vouloir présenter des excuses pour avoir fait la promotion sur les réseaux sociaux d’un film aux idées antisémites, affirmant : « Je ne suis pas antisémite ».

Dans une interview exclusive avec SportsNet New York (SNY) publiée samedi, Irving a pour la première fois directement commenté cette affaire.

Le 27 octobre, Irving – déjà connu pour avoir relayé des théories complotistes – avait publié sur ses comptes Instagram et Twitter l’affiche de « Hebrews to Negroes: Wake Up Black America » et des liens vers le site d’Amazon permettant de louer ou d’acheter ce film contenant entre autres une citation attribuée à Adolf Hitler et niant la réalité de l’Holocauste.

« Je veux vraiment juste me concentrer sur le mal que j’ai fait ou sur l’impact que j’ai provoqué au sein de la communauté juive, en affichant des sortes de menaces ou de menaces supposées, à l’encontre de la communauté juive », a-t-il expliqué.

« Je veux juste présenter sincèrement mes excuses pour tout ce que j’ai fait depuis que ce post a été publié », a-t-il assuré, ajoutant avoir eu le temps de réfléchir.

L’ancien joueur de Cleveland a été sanctionné par les Nets qui l’ont suspendu pour au moins cinq matches, sans percevoir de salaire, et a fini par présenter ses excuses après être resté finalement huit matchs sans jouer.

L’équipementier Nike avait également suspendu sa relation avec la star de la NBA en annulant la sortie d’une chaussure à son nom prévue en novembre.

Le joueur a expliqué qu’il avait ressenti une forme d’irrespect à son égard face aux accusations d’antisémitisme et qu’il avait alors réagi sur la défensive.

« Je sais que j’aurais pu gérer tout cela beaucoup mieux », a-t-il reconnu dans cette interview. « J’aurais dû répondre aux questions et passer à autre chose », a-t-il expliqué.

« Je ne suis pas antisémite, je ne l’ai jamais été », a-t-il encore affirmé. « Je n’ai aucune haine dans mon cœur à l’encontre des Juifs ou quiconque s’identifie comme Juif. Je ne suis pas anti-Juifs », a-t-il encore ajouté.

Des fans portant des maillots « Luttons contre l’antisemitisme » regardent le joueur des Brooklyn Nets, Kyrie Irving, pendant la première mi-temps d’un match de basket-ball de la NBA contre les Indiana Pacers, le 31 octobre 2022 à New York. (Crédit : AP/Jessie Alcheh)

Les Nets ont réclamé du joueur qu’il prenne contact avec la communauté juive pour mieux comprendre la portée des messages qu’il a publiés sur les réseaux sociaux. Irving a qualifié ces discussions d’émouvantes et d’importantes, assurant avoir beaucoup appris.

« Cela n’a pas été facile, certaines (discussions) ont été douloureuses (…) mais ça m’a donné une meilleure perspective », a expliqué le joueur.

Après qu’Irving a fait la promotion du film, le film et le livre qui l’accompagne se sont hissés au sommet des listes de best-sellers sur Amazon, ce qui a suscité de nombreux appels pour que la plateforme cesse de vendre le titre.

La controverse autour d’Irving, et l’antisémitisme incessant de Kanye West, ont contribué à relancer le débat à l’échelle nationale sur la haine des juifs et ont rendu les Juifs américains encore plus tendus dans un contexte de niveaux records d’incidents antisémites signalés.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...