Netanyahu critique les fouilles au corps “inacceptables” au mur Occidental
Rechercher

Netanyahu critique les fouilles au corps “inacceptables” au mur Occidental

Le Premier ministre a demandé au ministre de la Sécurité intérieure de se pencher sur les plaintes de 4 étudiantes d’une école rabbinique, qui ont dû soulever leurs chemisiers et leurs jupes à l’entrée du site sacré

Des membres du groupe des Femmes du Mur prient en dehors de l'entrée du mur Occidental après avoir été privés d'accès au site pour avoir refusé de se soumettre à des fouilles corporelles, malgré une décision de la Cour suprême interdisant ces fouilles, le 19 janvier 2017 (Crédit : Autorisation Women of the Wall)
Des membres du groupe des Femmes du Mur prient en dehors de l'entrée du mur Occidental après avoir été privés d'accès au site pour avoir refusé de se soumettre à des fouilles corporelles, malgré une décision de la Cour suprême interdisant ces fouilles, le 19 janvier 2017 (Crédit : Autorisation Women of the Wall)

Les fouilles corporelles menées sur des femmes à l’entrée du mur Occidental sont « inacceptables », a déclaré vendredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Netanyahu a demandé au ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan d’examiner les accusations selon lesquelles au moins quatre étudiantes d’une école rabbinique ont été soumises à des fouilles corporelles avant de pouvoir entrer au mur Occidental, a déclaré le bureau du Premier ministre.

Ces étudiantes de l’Institut juif de religion de l’Hebrew Union College, dont deux Américaines, ont dû mercredi soulever leurs chemises et leurs jupes devant les services de sécurité avant d’obtenir l’autorisation d’entrer sur la place du mur Occidental, où un service de prière égalitaire a eu lieu.

Les quatre femmes ont indiqué avoir été interrogées et emmenées dans une salle privée.

Ces femmes faisaient partie d’un groupe de 15 étudiantes d’école rabbinique, cantorale et juive d’Amérique du Nord et d’Australie qui ont rejoint environ 200 hommes et femmes pour un service égalitaire organisé mercredi matin sur la place, derrière les sections masculines et féminines. Le service égalitaire a eu lieu après le service mensuel de Rosh Hodesh organisé par le mouvement des Femmes du mur.

Erdan a informé Netanyahu qu’aucune plainte n’avait été déposée auprès de la police, selon le communiqué. Erdan a également déclaré que si une plainte était déposée, elle fera l’objet d’une « vérification approfondie ».

Netanyahu et Erdan « ont convenu que si cela avait effectivement eu lieu comme cela a été décrit, cela était inacceptable et sera traité conformément à la loi et aux instructions du tribunal », a poursuivi le communiqué.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan à la Knesset, à Jérusalem, le 7 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan à la Knesset, à Jérusalem, le 7 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le Centre d’action religieuse israélien du mouvement réformé (IRAC) a déclaré mercredi qu’il déposerait des plaintes formelles concernant les fouilles corporelles des étudiantes.

Les personnels de sécurité du mur Occidental n’ont pas dit ce qu’ils cherchaient, selon l’IRAC. Des responsables du mur Occidental ont déjà arrêté des femmes dans le passé, cherchant des rouleaux de Torah et d’autres objets religieux considérés comme inappropriés pour les femmes sur le site du mur Occidental.

Au mois de janvier, la Haute cour de justice avait statué que les femmes ne devaient pas subir de fouilles au corps poussées lorsqu’elles entraient au mur Occidental.

Les dirigeants du mouvement réformé américains avaient appelé jeudi Netanyahu à émettre une « condamnation rapide et claire » des fouilles au corps humiliantes subies par des jeunes femmes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...