Netanyahu houspille une femme qui interrompt son discours: « vous êtes ennuyeuse »
Rechercher

Netanyahu houspille une femme qui interrompt son discours: « vous êtes ennuyeuse »

La résidente de Kiryat Shmona avait déploré le désert médical qu'est le nord ; Selon le bureau de Netanyahu, elle a "franchi les limites morales et humaines"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a dit à une femme qui avait interrompu son discours mardi qu’elle était « ennuyeuse ».

Netanyahu était en visite dans la ville de Kiryat Shmona pour inaugurer un nouveau service d’urgences avec le vice-ministre de la Santé Yaakov Litzman.

La femme, Orna Peretz, a protesté contre la fermeture d’un service d’urgences dans la région, se faisant la porte-parole des résidents du nord d’Israël qui sont discriminés et doivent faire de la route avant d’avoir accès à des infrastructures médicales pointues.

Netanyahu lui a répondu : ‘écoute, vous êtes tout simplement inintéressante. Vous nous ennuyez. Nous voulons parler de choses qui nous intéressent. Revenez quand vous aurez quelque chose d’intéressant à dire ».

Ces propos ont valu au Premier ministre une ovation de la part de l’auditoire, mais Peretz a rétorqué : « je vote pour vous tous les quatre ans, et si c’est comme cela que vous traitez votre public, alors honte à vous ».

Netanyahu a ensuite continué son discours en disant que sa femme Sara et lui-même « adorent Kiryat Shmona ».

Après la diffusion d’une vidéo de l’échange sur Internet, le bureau de Netanyahu a accusé la femme d’avoir « violé toutes les limites morales et humaines » en l’interrompant alors qu’il parlait de son ancien avocat Yaakov Weinroth, qui est décédé mardi mardi à l’âge de 71 ans d’un cancer.

« Malheureusement, la totalité de l’image n’est pas diffusée », a déclaré le bureau du Premier ministre dans un communiqué. « Nous parlons d’une femme qui a interrompu le Premier ministre, notamment lorsqu’il souhaitait parler de Yaakov Weinroth. »

« La femme a crié ‘triste jour’ et le Premier ministre a répondu que c’était effectivement un triste jour, étant donné la mort de Yaakov Weinroth, mais a tout de même décidé de l’interrompre », poursuit le communiqué.

Le communiqué a cité des responsables proches de Netanyahu, affirmant qu’il « ne réagit habituellement pas comme ça aux personnes qui interrompent ses discours, mais qu’elle avait franchi toutes les limites morales et humaines en choisissant de l’interrompre alors qu’il parlait de la mort de Weinroth. Cette interruption, alors qu’il parlait de son ami, a profondément blessé le Premier ministre. »

Une vidéo de l’incident montrait que le Premier ministre parlait de la nouvelle salle du service d’urgences, et non pas de Weinroth, au moment où il a été interrompu.

Yair Lapid, figure centrale de l’opposition, a également été interrompu mardi matin durant une conférence organisée par la Ligue Anti-Diffamation (ADL) à Jérusalem.

¨Plusieurs personnes dans la salle ont commencé à crier sur le chef du parti Yesh Atid, affirmant qu’il faisait un discours politique contre Netanyahu durant une conférence dédiée à l’unité. « Ce que vous faites, c’est de la dissension et de la diffamation, honte à vous », a crié l’un des participants.

Lapid a répliqué que les jeunes Israéliens devraient défendre l’unité face aux « mensonges » mais peu après, il a décidé d’abandonner la fin de son discours et a quitté l’estrade.

Son bureau a diffusé un communiqué disant que « la tentative de me faire taire avec des cris de l’audience durant la conférence de l’ADL a échoué. Les personnes qui crient ne m’intimident pas. Le politiquement correct ne donne pas une vraie démocratie – c’est la lutte contre les politiciens corrompus qui permet une vraie démocratie. »

La chef de l’opposition Tzipi Livni a rapidement attaqué le Premier ministre sur Twitter, appelant les électeurs à voter contre lui lors des prochaines élections.

« Netanyahu ne voit que sa personne, la vérité est apparue au grand jour. Il est temps qu’il ne puisse plus compter sur vos votes aux élections », a-t-elle écrit.

L’ancien Premier ministre Ehud Barak a tweeté que Netanyahu était une  » blague ambulante  » et qu' »il ne nous sert pas, nous les citoyens. Il pense qu’on devrait le servir. »

Le chef de l’Union sioniste, Avi Gabbay, a répondu aux propos du Premier ministre en disant que « le rôle des personnalités publiques est d’écouter et de résoudre nos problèmes. Cela n’a rien d’ennuyeux », selon la Dixième chaîne d’information.

Le député Amir Peretz de l’Union sioniste a écrit dans un message sur Facebook que le dirigeant israélien ne se préoccupait pas des problèmes auxquels sont confrontés les gens.

« Les citoyens l’ennuient. Même ceux qui ont voté pour lui. Pourquoi l’embêter avec des conneries comme les listes d’attente pour les rendez-vous chez le médecin ? À propos de logements à prix raisonnable ? À propos de la nourriture à prix raisonnable ? Ça l’ennuie. Ça ne l’intéresse pas ».

« La seule chose qui l’intéresse, c’est ce qu’on écrit sur lui, ce que l’on dit sur lui. Qui est avec lui et qui est contre lui », a écrit Peretz.

Peretz, qui habite à Sderot, a également évoqué la poursuite des violences à la frontière de Gaza, notant que « les ballons incendiaires sont aussi un sujet ennuyeux ».

La députée Merav Michaeli de la faction de l’Union sioniste a également répondu aux propos du Premier ministre sur Twitter : « Oh, c’est pourquoi Netanyahu ignore le meurtre des femmes, la violence contre les femmes, le viol et le harcèlement sexuel des employées, même dans son bureau. Cela l’ennuie. »

« Voilà le vrai visage de Netanyahu », a déclaré le député de l’Union sioniste Eitan Cabel, selon la Dixième chaîne. « C’est ce qu’il pense vraiment des habitants de la périphérie qui se plaignent tout en votant pour lui. C’est également ce qu’il pense des habitants de la zone frontalière de Gaza qui sont la cible de tirs depuis six mois. Et que penser de quelqu’un qui pense différemment de nous. Écoutez-le et observez-le encore et encore – ce Premier ministre doit rentrer chez lui. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...