Netanyahu : le nouveau président argentin souhaite améliorer nos liens
Rechercher

Netanyahu : le nouveau président argentin souhaite améliorer nos liens

Mauricio Macri a promis de mettre fin à l'accord avec Tehéran au sujet de l'enquête sur l'attaque terroriste de l'AMIA

Le nouveau président argentin, Mauricio Macri, s'adressant à la presse de la résidence présidentielle Olivos, à Buenos Aires, où il est arrivé pour rencontrer la présidente sortante, Cristina Fernandez de Kirchner, le 24 novembre 2015 (Crédit : Juan Mabromata / AFP)
Le nouveau président argentin, Mauricio Macri, s'adressant à la presse de la résidence présidentielle Olivos, à Buenos Aires, où il est arrivé pour rencontrer la présidente sortante, Cristina Fernandez de Kirchner, le 24 novembre 2015 (Crédit : Juan Mabromata / AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a appelé le président argentin fraîchement élu, Mauricio Macri, pour le féliciter de sa victoire à l’élection.

Netanyahu a déclaré à Macri qu’il s’attendait à voir que les relations entre Israël et l’Argentine se réchauffent, selon un communiqué du bureau du Premier ministre.

Macri, selon le communiqué, a affirmé à Netanyahu que la manière de l’Argentine traite Israël changera pour le mieux et que la coopération entre les deux pays devrait s’améliorer.

Netanyahu a invité Macri à se rendre en Israël.

Lundi, Macri a annoncé qu’il allait travailler pour faire annuler l’accord signé avec l’Iran pour enquêter conjointement sur l’attaque de 1994 menée contre le centre juif AMIA à Buenos Aires, comme il l’avait promis pendant sa campagne électorale.

Alberto Nisman, le procureur de l’enquête qui a été retrouvé mort plus tôt cette année, avait retracé de l’autorisation pour mener l’attaque, au cours de laquelle 85 personnes ont été tuées, à l’Iran, et a identifié le kamikaze du Hezbollah qui a mené l’attaque.

« Nous allons proposer au Congrès d’annuler le pacte avec l’Iran comme nous l’avons promis pendant la campagne », a déclaté Macri lors de sa première conférence de presses après avoir gagné les éléctions le jour précédent.

Macri, le candidat de l’opposition, prendra ses fonctions le 10 décembre.

Il a remporté l’élection avec 51,4 % des voix, et a battu Daniel Scioli, un proche allié de la présidente Cristina Fernandez de Kirchner, qui a recueilli 48,6 %, selon les résultats définitifs publiés lundi.

L’accord avait été critiqué par Israël et les Juifs de l’Argentine, entre autres. L’Iran a été accusé d’être derrière l’attentat de l’AMIA, qui a tué 85 personnes et blessé des centaines de personnes.

Macri est connu pour ses relations étroites avec la communauté juive argentine et d’Israël.

Le centre AMIA à Buenos Aires après l'attentat de 1994 (Crédit : CC BY La Nación (Argentine)/Wikipedia Commons)
Le centre AMIA à Buenos Aires après l’attentat de 1994 (Crédit : CC BY La Nación (Argentine)/Wikipedia Commons)

En tant que maire de la ville de Buenos Aires, la capitale du pays, l’équipe de Macri a mis en œuvre un plan de soutien aux incubateurs et aux start-ups inspirés par le modèle israélien de « Start-Up Nation ». Les entrepreneurs locaux se sont rendus en Israël pour apprendre à commercialiser eux-mêmes à l’échelle mondiale, et ils ont décrit leurs expériences sur le site Web de la ville.

En juin 2014, il s’est rendu en Israël pour participer à une conférence des maires à Jérusalem, où il a offert son soutien à Israël contre le terrorisme.

« La souffrance israélienne doit être comprise. De loin, il est facile de donner des conseils mais vous devez être en Israël pour vraiment comprendre la situation », a-t-il dit aux journalistes.

Le nouveau parti politique de Macri, PRO, mène la coalition argentine Let’s Change.

En 2011, le parti de centre-droit a choisi le rabbin Sergio Bergman à la tête de la liste pour les élections municipales.

En 2013, Bergman a été nommé par Macri pour se présenter aux élections législatives nationales, qu’il a gagné, en devenant le premier rabbin à être un législateur national dans le pays. Macri a également des liens avec d’autres candidats juifs.

Le jour des élections, Macri a joué un match de football avec ses amis contre l’équipe des plus de 45 ans qui va représenter l’Argentine lors des prochains Jeux Maccabi panaméricains au Chili. L’équipe du président a gagné l’équipe juive, 4 à 1.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...