Netanyahu reçoit une délégation d’élus démocrates américains
Rechercher

Netanyahu reçoit une délégation d’élus démocrates américains

Cette visite survient en pleines tensions entre démocrates autour du soutien à Israël et les projets de Rashida Tlaib d'organiser un déplacement en Cisjordanie

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu reçoit 41 élus démocrates de la Chambre des représentants, le 7 août 2019 à Jérusalem. (Crédit : Kobi Gideon/ GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu reçoit 41 élus démocrates de la Chambre des représentants, le 7 août 2019 à Jérusalem. (Crédit : Kobi Gideon/ GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré mercredi une délégation de 41 élus démocrates de la Chambre des représentants américaine.

Cette réunion avec les parlementaires survient dans un contexte de tensions dans les rangs démocrates au sujet d’Israël et de l’impression croissante que le parti est de plus en plus critique à l’égard de l’État juif.

On ne sait pas clairement si Netanyahu a évoqué ces tensions lors de la réunion organisée à Jérusalem.

Le court extrait de ses propos publié par son cabinet n’aborde que les relations diplomatiques d’Israël.

« Je veux porter quelque chose à votre attention brièvement afin que vous puissiez comprendre l’histoire plus vaste d’Israël qui n’est pas comprise et rarement présentée », a déclaré Benjamin Netanyahu. « Une révolution exceptionnelle est en cours concernant la place d’Israël dans le monde. Deuxièmement, la place d’Israël dans la révolution se produisant dans le monde. Nous vivons dans des temps révolutionnaires. »

« Nous forgeons de nouveaux accords, 300 en trois ans. Sachant qu’il y a de nombreux jours fériés ici, cela fait environ un accord tous les deux jours. Il se passe quelque chose de très, très important ici », a affirmé le Premier ministre.

Les parlementaires américains sont arrivés mardi en Israël dans le cadre d’un déplacement organisé par l’American Israel Education Foundation, une organisation liée à l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), une ONG basée à Washington et qui œuvre au rapprochement entre les États-Unis et Israël. Le ministère israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, et le président de l’AIPAC, Mort Fridman, étaient également présents lors de la rencontre.

La délégation est dirigée par Steny Hoyer, le chef de la majorité démocrate à la Chambre des représentants connu pour ses liens étroits avec la communauté pro-Israël. Le voyage comprend plus d’élus que d’habitude.

« Je suis ravi d’accompagner autant d’élus démocrates de la chambre dans ce voyage en Israël visant à réaffirmer notre soutien pour un allié crucial et à continuer d’en savoir plus sur les opportunités et les défis auxquels font face Israël et le Moyen-Orient », avait-il déclaré en amont de la visite.

La délégation a également été accueillie à Ramallah par Mahmoud Abbas, qui a prévenu cette dernière que l’Autorité palestinienne n’accepterait pas les diktats du gouvernement américain et a accusé Israël de « détruire » les accords signés avec les Palestiniens.

Ces visites, organisées hors des années d’élection aux États-Unis, ont réuni 37 démocrates en 2013 et 21 en 2015. Hoyer n’a pas précisé dans son communiqué combien de nouveaux élus étaient présents dans la délégation, le premier objectif de ces voyages.

Le représentant républicain Kevin McCarthy (Californie) en fera de même avec des parlementaires de son parti.

Les tensions chez les démocrates portent sur l’influence de deux élues du Congrès soutenant le boycott d’Israël, Rashida Tlaib du Michigan et Ilhan Omar du Minnesota. Tlaib a indiqué qu’elle organiserait une visite distincte de la Cisjordanie, mais n’en a pas encore annoncé la date ou qui l’accompagnera. Ilhan Omar doit y participer.

Une rencontre est également prévue avec le leader de l’opposition israélienne, Benny Gantz. Les représentants américains doivent également visiter les sites accueillant le système de défense Dôme de fer financé par le Congrès.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...