Netanyahu s’entretient avec Modi après l’explosion devant la mission israélienne
Rechercher

Netanyahu s’entretient avec Modi après l’explosion devant la mission israélienne

Le Premier ministre a remercié son homologue indien pour la protection des représentants israéliens adns le pays et on évoqué d'un coopération en matière de vaccination

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son homologue indien Narendra Modi se serrent la main lors d'une conférence de presse conjointe dans la maison du président à New Delhi, en Inde, le 15 janvier 2018. (Crédit : Avi Ohayon / GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son homologue indien Narendra Modi se serrent la main lors d'une conférence de presse conjointe dans la maison du président à New Delhi, en Inde, le 15 janvier 2018. (Crédit : Avi Ohayon / GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est entretenu lundi avec son homologue indien Narendra Modi pour le remercier des efforts qu’il a déployés pour protéger les diplomates et les fonctionnaires israéliens, à la suite d’un attentat à la bombe perpétré vendredi dernier devant l’ambassade d’Israël à New Delhi.

Les deux dirigeants ont également discuté d’une éventuelle coopération sur la vaccination contre le coronavirus, a indiqué le cabinet du Premier ministre dans un communiqué.

Modi a déclaré à Netanyahu que l’Inde s’engageait à assurer la sécurité des Israéliens dans le pays et qu’elle coopérerait avec Israël pour lutter contre le terrorisme.

Netanyahu a également félicité Modi pour le vaccin indien contre le coronavirus, et a reçu des éloges analogues pour la campagne de vaccination de masse d’Israël. Les Premiers ministres ont parlé d’une éventuelle coopération dans la production et la fourniture de vaccins à Israël, ainsi que de la reconnaissance mutuelle de la certification des vaccins, selon la déclaration.

Une forme de reconnaissance internationale mutuellement acceptée des personnes qui ont été vaccinées contre le COVID-19 devrait être introduite par les nations du monde entier à l’avenir pour permettre les voyages internationaux.

La police bloque une rue après une explosion près de l’ambassade d’Israël à New Delhi, le 29 janvier 2021. (Crédit : Sajjad HUSSAIN / AFP)

Netanyahu et Modi entretiennent des relations étroites et se couvrent souvent d’éloges et de bons vœux en public.

Une déclaration de la police indienne a décrit l’explosion de vendredi comme étant causée par un « dispositif improvisé de très faible intensité » qui a fait voler en éclats les vitres de trois voitures proches, et a déclaré qu’une enquête préliminaire « suggère une tentative malicieuse de faire sensation ».

Les autorités israéliennes considèrent que cette explosion est une attaque terroriste présumée visant l’ambassade, et ont renforcé les mesures de sécurité dans les missions à travers le monde.

Les missions israéliennes avaient déjà été en alerte à la suite de l’assassinat du plus grand scientifique nucléaire iranien en novembre de l’année dernière. Téhéran a accusé Israël et promis une vengeance.

Une note manuscrite trouvée sur la scène de l’attentat revendique la responsabilité d’un groupe jusqu’alors inconnu qui s’identifie comme le « Hezbollah indien ».

La note comprenait une menace de mort contre l’ambassadeur Ron Malka, l’avertissant qu’il était constamment surveillé et qu’il pouvait être attaqué à tout moment.

Le groupe cherchait à venger la mort des « martyrs » Qassem Soleimani, commandant du Corps des gardiens de la révolution islamique d’Iran, tué lors d’une attaque de drone par les Etats-Unis en janvier 2020, Abu Mahdi al-Muhandis, commandant de la milice irakienne, tué en même temps que Soleimani, et Mohsen Fakhrizadeh, architecte du programme nucléaire iranien, tué lors d’une attaque en novembre 2020 que Téhéran a imputée à Israël.

En 2012, l’épouse de l’attaché de défense d’Israël en Inde a été modérément blessée après qu’un motocycliste a attaché une bombe à sa voiture près de l’ambassade d’Israël à New Delhi. L’Iran était soupçonné d’avoir pris part à cet attentat, qui faisait partie d’une série de tentatives d’attaques contre des cibles israéliennes dans le monde entier attribuées à l’Iran.

Certains spéculent que ces incidents étaient une réponse aux assassinats présumés par Israël de plusieurs scientifiques nucléaires iraniens alors que Jérusalem luttait pour freiner l’avancée du programme nucléaire iranien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...