Netflix retire un symbole nazi de l’affiche d’un film sur Eichmann
Rechercher

Netflix retire un symbole nazi de l’affiche d’un film sur Eichmann

Certains pays européens n'autorisent les symboles du Troisième Riech que dans un cadre artistique, et l'interdisent dans le cadre des supports publicitaires

Ben Kingsley incarne Adolf Eichmann dans 'Operation Finale.' (Crédit : capture d'écran YouTube)
Ben Kingsley incarne Adolf Eichmann dans 'Operation Finale.' (Crédit : capture d'écran YouTube)

Netflix a été contraint de retoucher l’insigne nazi des affiches européennes pour sa production sur Adolf Eichmann, par crainte de contrevenir à des lois très strictes interdisant de montrer ces symboles dans certains pays, a rapporté le Times samedi.

En vertu de la loi allemande, l’affichage de croix gammées et d’autres symboles nazis est illégal à moins qu’ils ne s’inscrivent dans le cadre d’une performance artistique couverte par la liberté d’expression.

Par conséquent, les symboles nazis peuvent apparaître dans le film, mais pas dans les images promotionnelles ou publicitaires.

Eichmann était le principal architecte de la Solution finale, le plan ourdi par les nazis pour exterminer les juifs, et qui a fait plus de six millions de morts. Recherché pour crimes de guerres, il a fui l’Allemagne à la fin de la guerre et s’est réfugié en Amérique du sud.

Eichmann a été capturé en Argentine par le Mossad alors qu’ils étaient déguisés en personnel navigant pour la compagnie aérienne israélienne El Al. Il a été condamné à mort et pendu en 1962.

Ben Kingsley, qui incarne Eichmann dans la production, a déclaré qu’il voulait « le coincer aux portes d’Auschwitz », mais le film a été critiqué par certains pour son portrait compatissant du cerveau de la Shoah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...