Nouveaux essais d’un système modernisé du Dôme de fer
Rechercher

Nouveaux essais d’un système modernisé du Dôme de fer

Le ministère de la Défense a déclaré que des essais "complexes" avaient simulé des menaces que le système est susceptible de devoir affronter sur terre et sur mer

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une version modernisée du système de défense antiaérien du Dôme de fer a terminé, lundi, une nouvelle série d’essais, sur terre et sur mer, simulant des menaces susceptibles de se présenter, a fait savoir le ministère de la Défense.

Ce modèle de pointe du Dôme de fer devrait être installé sur les nouvelles corvettes Saar-6 de la marine israélienne, qui sont chargées de garder les plateformes de gaz naturel qui se trouvent au large de la côte israélienne, ainsi que les voies de navigation du pays.

Le ministère de la Défense a annoncé que les essais – que le Dôme de fer a traversé avec succès – représentaient « un tournant déterminant dans le développement du système ».

Le ministère a expliqué que ce nouveau modèle modernisé devait être intégré rapidement dans l’armée de l’air israélienne. Même si les batteries seront installées sur des navires de la marine, elles seront actionnées par les pilotes des forces aériennes.

Dans une vidéo qui a été diffusée par le ministère (ci-dessus), le Dôme de fer intercepte un petit drone pendant un exercice. Le ministère a refusé de commenter davantage la nature des cibles choisies pour les essais, ainsi que les nombreux autres détails de ces derniers.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a salué la réussite de l’exercice, affirmant que « l’establishment de la défense continuera de monter la garde, partout et 24 heures sur 24 ».

Le système de défense antimissile du Dôme de fer lance un intercepteur vers une cible pendant un exercice réalisé au début de l’année 2021. (Crédit : Ministère de la Défense)

Les tests terrestres se sont déroulés dans le centre d’Israël, dans la direction de la mer, en présence de représentants du Commandement de la défense aérienne de l’armée de l’air et de la marine israélienne.

« Pendant les essais, un certain nombre de scénarios envisageant les menaces futures que le système est susceptible de rencontrer pendant un conflit terrestre et maritimes ont été simulés », a précisé le ministère de la Défense dans un communiqué.

Ces essais ont été organisés un mois et demi après un exercice des forces aériennes d’une complexité sans précédent qui avait été organisé par le ministère. Lors de cet exercice, que le ministère avait qualifié de succès éclatant, les différents systèmes et batteries de détection de la défense aérienne avaient dû communiquer entre eux et intercepter simultanément plusieurs types de cibles, dont des roquettes, des drones et – plus spectaculaire – des missiles de croisière.

Cette série d’essais au mois de septembre visait principalement à tester les capacités d’une nouvelle version du système de défense aérienne à moyenne portée, la Fronde de David, qui est actuellement en cours de développement, ainsi que les nouvelles capacités du Dôme de fer.

La Fronde de David, qui représente le niveau intermédiaire du dispositif de défense aérienne d’Israël, a été opposée en opération aux missiles balistiques, qui suivent une trajectoire fixe et prédéterminée, ainsi qu’aux missiles de croisière, plus difficiles à atteindre, qui fonctionnent effectivement comme de petits avions rapides et sans pilote, capables de changer de direction et donc mieux à même d’éviter les défenses aériennes.

L’armée de l’air israélienne possède un système de défense antimissile à plusieurs niveaux, qui est censé protéger le pays contre les menaces aériennes.

La couche inférieure du système de défense antimissile israélien à plusieurs niveaux est le Dôme de fer. Le niveau intermédiaire du système de défense antimissile est le système Fronde de David, qui est conçu pour abattre les projectiles de moyenne portée. L’Arrow est lui conçu pour intercepter les gros missiles balistiques à longue portée, et le système Patriot, de fabrication américaine, est utilisé pour abattre les avions.

Cependant, même avec l’ensemble des systèmes de défense antimissile, les responsables de la Défense avertissent qu’ils n’offriront pas un bouclier hermétique en cas de guerre totale et que certaines roquettes passeront inévitablement à travers les défenses.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...