On se souviendra du soldat tué par une grenade comme « toujours souriant » et fonceur
Rechercher

On se souviendra du soldat tué par une grenade comme « toujours souriant » et fonceur

Environ 500 personnes avaient répondu à l’appel de la famille pour assister aux funérailles du sergent Shlomo Rindenow, qui est mort dans l'explosion accidentelle qui a également coûté la vie au sergent-chef Hussam Tafesh

Le sergent Shlomo Rindenow (Crédit : autorisation)
Le sergent Shlomo Rindenow (Crédit : autorisation)

On estime que 500 personnes sont venues payer un dernier hommage, lundi, au soldat des Forces de défense israéliennes d’origine américaine et tué lors de l’explosion d’une grenade apparemment accidentelle, un jour plus tôt. Le sergent Shlomo Rindenow a été décrit comme étant plein de vie et voulant toujours aider.

Rindenow, 20 ans, soldat seul, du New Jersey, a été tué avec le sergent Hussam Tafesh lorsqu’une grenade que tenait Tafesh a explosé près d’un poste de l’armée sur les hauteurs du Golan, dimanche.

Il a été enterré à Netzer Hazani dans le centre d’Israël autour de 16 heures

Alors que certains des membres de la famille de Rindenow ont fait le voyage des Etats-Unis vers Israël pour les funérailles, ils ont exhorté le public à assister à la cérémonie afin que « au moins, dans son dernier adieu, il ne soit pas seul ».

Rindenow était l’un des cinq frères qui ont déménagé en Israël pour servir dans l’armée, dans la famille de neuf frères et sœurs.

« Mon petit frère était plein de vie, il ne se plaignait jamais et était toujours souriant. Il s’est enrôlé pour être un exemple pour nous et le reste du monde, pour montrer que c’est ce que les Juifs font », s’est exclamé en pleurant le frère aîné de Rindenow, Menachem Rindenow, à l’enterrement.

« Nous ne t’oublierons jamais », a-t-il ajouté.

La famille du soldat de Tsahal, le sergent Slomo Rindenow lors de ses funérailles, à Netzer Hazani le 18 juillet 2016 (Crédit : capture d'écran Facebook)
La famille du soldat de Tsahal, le sergent Slomo Rindenow lors de ses funérailles, à Netzer Hazani le 18 juillet 2016 (Crédit : capture d’écran Facebook)

Baruch Rindenow a également prononcé un éloge émotionnel lors des funérailles, rappelant la détermination de son frère à s’enrôler dans l’armée israélienne.

« Quand il avait quelque chose en tête, il le faisait. Quand il a dit qu’il voulait venir en Israël et apprendre l’hébreu pour pouvoir rejoindre l’unité qu’il voulait, je savais qu’il allait faire exactement cela », a-t-il dit.

« Je ne pense pas lui avoir jamais dit à quel point je le respectais et l’admirais », a-t-il déclaré.

Rindenow a emménagé à Netzer Hazani depuis Passaic, au New Jersey, quand il avait 18 ans, et a passé une année à faire du bénévolat avec un organisme de recherche et de sauvetage en Israël avant son enrôlement dans l’armée israélienne. En tant que soldat seul, il vivait avec une famille d’accueil dans le kibbutz Sde Yoav près d’Ashdod.

Le rabbin Yehiel Yaesh de Netzer Hazani a dit aux participants aux funérailles qu’ils pourraient être consolés par le fait que Rindenow allait être « enterré en Terre Sainte ».

« Tu as eu le privilège d’immigrer en Israël, et tu fais partie intégrante de notre communauté », a-t-il affirmé.

Rindenow, ainsi que le sergent-chef Hussam Tafesh, ont été tués tôt dimanche matin, quand une grenade a explosé près d’un poste de l’armée sur les hauteurs du Golan, a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué.

Tafesh, 24 ans, a été enterré dans sa ville natale de Beit Jann, dans le nord d’Israël plus tôt dans la journée, des centaines de personnes assistant à ses funérailles.

« Hussam était une personne tellement étonnante, il était toujours souriant et prêt à aider. Il était toujours là pour moi et me parlait quand j’avais besoin de conseils », a déclaré son frère Hassan. « Hussam, tu n’es plus parmi nous, mais tu seras toujours dans nos cœurs ».

L’armée israélienne continue d’enquêter sur ce qui a conduit à la mort de Rindenow et Tafesh. A 7 heures dimanche matin, Tafesh a conduit son véhicule de l’armée jusqu’à un avant-poste militaire à l’entrée de la ville plus au Nord, Majdal Shams.

Il est sorti du véhicule une grenade à la main, a rapporté l’armée, même si les pilotes ne sont pas censés être armés de grenades, et s’est approché de Rindenow.

La grenade a explosé, le tuant ainsi que Rindenow et blessant trois autres soldats à l’intérieur du véhicule.

Un comité spécial de Tsahal dirigé par le colonel Yoav Yarom a été chargé d’enquêter sur les circonstances de cette explosion mortelle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...