Oren Hazan affirme que le parquet est “plein” d’excrément
Rechercher

Oren Hazan affirme que le parquet est “plein” d’excrément

Commentant les enquêtes impliquant Netanyahu, l'enfant terrible du Likud affirme que les procureurs “persécutent” le Premier ministre

Oren Hazan, député du Likud au défilé de Pourim de Holon, le plus grand défilé du pays, le 12 mars 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Oren Hazan, député du Likud au défilé de Pourim de Holon, le plus grand défilé du pays, le 12 mars 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Un député controversé du Likud, connu pour son attitude de mauvais garçon, a critiqué les procureurs en raison des enquêtes pour corruption qui pèsent sur Premier ministre Benjamin Netanyahu, en déclarant que le bureau du procureur d’État est « plein de merde ».

S’exprimant lors d’une réunion dans la ville de Raanana, Oren Hazan a accusé les procureurs de chercher à utiliser des moyens juridiques de renverser le Premier ministre.

« [Il y a ceux] du bureau du procureur [de l’Etat] qui ont siégé pendant des années sur les mêmes chaises, qui cherchent seulement un moyen de remplacer ceux qui sont un peu différents, ceux qui parlent un peu différemment d’eux », a déclaré Hazan dans une vidéo filmée pendant l’événement et publiée mercredi par la radio publique israélienne.

« S’il y a quelque chose que les médias doivent faire, et s’il y a une écurie qui doit être nettoyée car elle est pleine de merde, c’est bien le bureau du procureur de l’Etat », a-t-il déclaré en ajoutant qu’ « il est clair pour nous tous » que les procureurs sont engagés dans une « persécution » de Netanyahu.

Depuis qu’il a été élu en 2015, Hazan a acquis une réputation de chahuteur à la fois dans et hors de la Knesset. Récemment, il a été critiqué pour avoir pris un selfie avec le président américain Donald Trump sur le tarmac de l’aéroport international de Ben Gurion. Le scandale le plus récent auquel il a été mêlé est la confrontation évitée de justesse avec un député jordanien au passage frontalier du pont Allenby.

Le député du Likud Miki Zohar à la Knesset le 14 décembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député du Likud Miki Zohar à la Knesset le 14 décembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Lors de cette même réunion, le député du Likud Miki Zohar a déclaré que le procureur général Avichai Mandelblit et la police ont été intimidés afin qu’ils présentent un acte d’accusation contre Netanyahu.

« [Ils] se sont jetés sur le procureur général et la police. [Le procureur général et la police] auront peur de ne pas déposer un acte d’accusation, ils sont forcés de déposer des actes d’accusations. Comprenez-vous dans quoi nous sommes tombés ?», a demandé Zohar.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...