Parlement européen : UKIP reçoit le dresseur de chien au salut nazi
Rechercher

Parlement européen : UKIP reçoit le dresseur de chien au salut nazi

Mark Meechan a déclaré au parti d'extrême droite que sa vidéo n'avait causé aucune attaque antisémite, et que réprimer la liberté d'expression en ligne "peut conduire au fascisme"

Mark Meechan (2e à gauche), qui a appris à un chien à faire le salut nazi, intervient lors d'une conférence de l'UKIP au Parlement européen. (Capture d'écran : YouTube)
Mark Meechan (2e à gauche), qui a appris à un chien à faire le salut nazi, intervient lors d'une conférence de l'UKIP au Parlement européen. (Capture d'écran : YouTube)

Les députés du parti nationaliste britannique UKIP siégeant au Parlement européen ont accueilli l’homme qui avait appris à son chien à faire le salut nazi lorsqu’il lui disait « gazer les Juifs » lors d’une conférence sur la liberté d’expression sur Internet

Mark Meechan, qui a été condamné en avril à une amende de 800 £ (900 euros) pour avoir filmé le salut et l’avoir mis en ligne, a assisté et pris la parole lors de la manifestation organisée lundi à Strasbourg par le UKIP, selon The Scotsman.

David Coburn, l’un des 24 députés de l’UKIP au Parlement européen, a annoncé que Meechan a rejoint l’UKIP, affirmant que lui et d’autres comme lui « sont l’avenir » et « vont nous faire prendre un nouveau chemin ».

Dans son intervention, Meechan, 30 ans, a dénoncé l’emploi par des géants de l’Internet « d’algorithmes invisibles d’analyse de contenu, qui soit l’approuvent ou non avant sa mise sur le net, avec tellement de dérives que cela en devient diabolique”. Le fait de contrôler la liberté d’expression en ligne, a-t-il dit, « peut conduire au fascisme. »

Parlant de son cas, il a expliqué : « Dans ma vidéo, j’ai mis en scène ce que je faisais. Je faisais réagir un chien adorable à une phrase vulgaire afin d’embêter ma petite amie. L’expression « Gazer les Juifs » est une expression horrible. C’est un fait, et les gens se sentiront offensés de l’entendre. Mais il n’y avait aucune intention de blesser quelqu’un dans ma vidéo. Elle a été faite il y a environ deux ans et je n’ai encore jamais entendu parler d’attaques antisémites commises parce que quelqu’un s’est inspiré d’un carlin. Il suffit d’analyser le contexte dans lequel la phrase a été prononcée. »

Buddha, un chien écossais dont le propriétaire lui a appris à lever la patte droite quand il entend la phrase « Sieg heil' »(Capture d’écran YouTube).

Cependant, au cours du procès, un dirigeant juif écossais a déclaré à un tribunal que le clip avait suscité un sentiment antisémite en ligne contre la communauté juive locale.

« La menace est dirigée contre la communauté juive et il y a un effet de chambre d’écho avec des gens qui essaient d’être encore plus offensants », a déclaré Ephraim Borowski, chef du Scottish Council of Jewish Communities, devant le tribunal d’Airdrie Sheriff. « 160 pages de messages à ce sujet ont été recueillies par nous en une journée, ils le soutenaient et c’était extrêmement antisémite. »

M. Meechan a été reconnu coupable d’avoir enfreint la loi britannique sur les communications en publiant du contenu « grossièrement offensant » et « antisémite et raciste par nature », une infraction aggravée par des préjugés religieux, lors de son procès en avril au tribunal Airdrie Sheriff.

Meechan, résidant à Coatbridge, près de Glasgow, a recueilli plus de 200 000 dollars grâce à une page de financement participatif pour payer les frais juridiques liés à un appel contre sa condamnation et sa sentence, mais son appel fut rejeté.

Il a rejoint l’UKIP à la suite de sa condamnation et, lundi dernier, il a siégé aux côtés du dirigeant de l’UKIP Gerard Batten, Coburn et un camarade YouTuber Carl Benjamin à la conférence organisée à Strasbourg.

Il était là pour soutenir l’opposition du parti aux nouvelles propositions de l’UE qui rendraient les plateformes comme YouTube responsables des violations des droits d’auteur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...