Rechercher

Peine de prison réduite pour le soldat de Givati qui a nargué un activiste de gauche

Suite au tollé de la droite, le commandant du bataillon Tzabar - qui a été menacé de sanctions - accepte les excuses du soldat qui purgera 6 jours au lieu de 10

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un soldat de Givati (à gauche) est vu en train de confronter un activiste dans la ville d'Hébron, en Cisjordanie, le 25 novembre 2022, et le maj Aviran Alfasi (à droite), alors commandant du bataillon Tzabar, en avril 2019. (Crédit : Capture d'écran/Breaking the Silence ; armée israélienne)
Un soldat de Givati (à gauche) est vu en train de confronter un activiste dans la ville d'Hébron, en Cisjordanie, le 25 novembre 2022, et le maj Aviran Alfasi (à droite), alors commandant du bataillon Tzabar, en avril 2019. (Crédit : Capture d'écran/Breaking the Silence ; armée israélienne)

L’armée israélienne a déclaré vendredi avoir réduit de quatre jours la peine d’un soldat qui a nargué un militant de gauche dans la ville de Hébron, en Cisjordanie, la semaine dernière.

Le soldat, qui avait confronté vendredi dernier un activiste et lui avait assuré qu’il n’y aurait aucune tolérance à leur égard dès que le député d’extrême droite Itamar Ben Gvir serait nommé ministre de la Sécurité nationale, avait au départ été condamné à 10 jours de prison militaire.

Le soldat emprisonné a par la suite présenté ses excuses et demandé que sa peine soit annulée ou réduite.

« Suite à l’acceptation de la responsabilité et aux remords exprimés par le soldat… le commandant du bataillon, le lieutenant-colonel Aviran Alfasi, a recommandé hier à ses commandants de réduire sa peine de quatre jours », a déclaré Tsahal vendredi.

Le chef du commandement du Sud de Tsahal, le général de division Eliezer Toledano, a accepté la recommandation d’Alfasi, et le soldat ne purgera plus que six jours pour cet incident.

Pour signifier leur indignation à la sentence initiale, des législateurs et des militants de droite avaient rendu publics le nom et la photo d’Alfasi, commandant du bataillon Tzabar de la brigade Givati.

Suite à la prononciation de la sentence, le commandant avait également fait l’objet d’invectives et de menaces, principalement sur les réseaux sociaux, mais aussi sur son portable.

L’armée n’a pas fait mention de ces attaques dans sa déclaration et n’a pas indiqué que celles-ci avaient eu une incidence sur la décision de réduire la peine d’emprisonnement du soldat.

Le chef de Tsahal, Aviv Kohavi, a dénoncé « l’ingérence politique » dans cette affaire, déclarant mercredi que seuls les commandants avaient l’autorité de décider de la manière de traiter les soldats indisciplinés.

Itamar Ben Gvir, député d’Otzma Yehudit, sur les lieux d’une explosion à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Yonathan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Défense sortant, Benny Gantz, a également refusé les requêtes de Ben Gvir de rendre visite au soldat.

Lors de l’incident de la semaine dernière, un autre membre de l’unité du soldat a été surpris plaquant un activiste au sol et le frappant au visage. Le second soldat n’a pas été sanctionné dans l’immédiat, si ce n’est par une suspension à la suite de l’agression.

Les troupes de la Brigade Givati ont été impliquées dans plusieurs autres incidents récents liés à leur comportement à Hébron qui ont conduit à des suspensions.

Un soldat israélien frappe un activiste de gauche à Hébron, en Cisjordanie, le 25 novembre 2022. (Crédit : Breaking the Silence)

Lundi, un haut commandant militaire a averti les troupes israéliennes des conséquences de leurs actions jugées immorales par l’armée.

La Cisjordanie a connu des tensions importantes au cours de l’année écoulée, Tsahal ayant lancé une vaste offensive antiterroriste essentiellement axée sur le nord de la Cisjordanie pour faire face à une série d’attentats palestiniens qui ont fait 31 morts en Israël et en Cisjordanie depuis le début de l’année. Hébron se trouve dans la partie sud du territoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.