Rechercher
Photoreportage

Photos d’archives des Jeux olympiques juifs à l’approche des 21e Maccabiades

Depuis 1932, tous les 4 ans, 10 000 athlètes se retrouvent en Israël pour la plus grande compétition athlétique juive du monde ; voici un voyage dans les archives du sport juif

  • Les athlètes attendant leur tour lors des 3e Maccabiades à Ramat Gan, Israël, 1950. (Crédit : Edgar Hirshbein/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
    Les athlètes attendant leur tour lors des 3e Maccabiades à Ramat Gan, Israël, 1950. (Crédit : Edgar Hirshbein/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
  • Des gymnastes s'entraînant lors des 2e Maccabiades, à Tel Aviv, en 1935. (Crédit : Zultan Kugler/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
    Des gymnastes s'entraînant lors des 2e Maccabiades, à Tel Aviv, en 1935. (Crédit : Zultan Kugler/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
  • Allumage de la torche lors des 3e Maccabiades à Ramat Gan, en 1950. (Crédit : Izik Eiznshtark/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
    Allumage de la torche lors des 3e Maccabiades à Ramat Gan, en 1950. (Crédit : Izik Eiznshtark/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
  • Les athlètes faisant la queue lors de la première édition des Maccabiades en 1932. (Crédit : Miriam Shamir/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
    Les athlètes faisant la queue lors de la première édition des Maccabiades en 1932. (Crédit : Miriam Shamir/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
  • Les 3èmes Maccabiades, et les premières au stade de Ramat Gan, en Israël, en 1950. (Crédit : Jacob Rozner/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
    Les 3èmes Maccabiades, et les premières au stade de Ramat Gan, en Israël, en 1950. (Crédit : Jacob Rozner/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
  • Des pigeons sont libérés d'une tour construite en l'honneur des 2e Maccabiades, à Tel Aviv, en 1935. (Crédit : Zultan Kugler/KKL-JNF/Photo Archive via JTA) 
    Des pigeons sont libérés d'une tour construite en l'honneur des 2e Maccabiades, à Tel Aviv, en 1935. (Crédit : Zultan Kugler/KKL-JNF/Photo Archive via JTA) 

JTA – Hanoukka n’est pas le seul moment où les Juifs du monde entier célèbrent l’héritage du héros hasmonéen, Judah le Maccabée.

Tous les quatre ans, environ 10 000 athlètes – en majorité Juifs, mais aussi des Israéliens d’autres confessions – se rendent en Israël pour les Maccabiades, la plus grande compétition athlétique juive du monde, parfois également appelée « Jeux olympiques juifs ».

Dirigée par l’Union mondiale Maccabi, la compétition a débuté en 1932 et rassemble des athlètes de près de 80 pays. Voici une dépêche de la JTA sur les premières Maccabiades, en avril 1932.

En 1938, la troisième édition de la compétition a été reportée à 1950 en raison de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre d’indépendance d’Israël.

La compétition a ensuite eu lieu tous les quatre ans de 1953 à 2017. Les 21e Maccabiades, prévus pour l’été 2021, ont été repoussés en raison de la pandémie de COVID-19.

Les Jeux sont divisés en quatre en fonction de l’âge et des capacités – open, juniors, masters et paralympiques – et proposent des dizaines de disciplines différentes.

Des légendes du sport juif comme Mark Spitz, Agnes Keleti, Kerri Strug, Isaac Berger et d’autres y ont participé au fil des ans.

Les 21e Maccabiades débuteront le mercredi 12 juillet et se poursuivront jusqu’au 26 juillet.

Le Keren Kayemeth LeIsrael – Fond National Juif, un partenaire des Jeux, a partagé quelques images de ses archives photographiques des Maccabiades. C’est un véritable voyage dans le temps.

Les 3èmes Maccabiades, et les premières à avoir lieu au stade de Ramat Gan, en Israël, en 1950. (Crédit : Jacob Rozner/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
Allumage de torche lors des 3e Maccabiades à Ramat Gan, en 1950. (Crédit : Izik Eiznshtark/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
Les athlètes faisant la queue lors de la première édition des Maccabiades en 1932. (Crédit : Miriam Shamir/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
Des gymnastes s’entraînant lors des 2e Maccabiades, à Tel Aviv, en 1935. (Crédit : Zultan Kugler/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)
Des pigeons sont libérés d’une tour construite en l’honneur des 2e Maccabiades, à Tel Aviv, en 1935. (Crédit : Zultan Kugler/KKL-JNF/Photo Archive via JTA)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...