Plus de 200 juifs français feront leur alyah mercredi
Rechercher

Plus de 200 juifs français feront leur alyah mercredi

Depuis 2000, plus de 10 % de la communauté juive française a immigré en Israël

Des centaines d'immigrants français arrivant à l'aéroport de Ben-Gurion, le16 juillet 2014. (Crédit : Flash90)
Des centaines d'immigrants français arrivant à l'aéroport de Ben-Gurion, le16 juillet 2014. (Crédit : Flash90)

Plus de 200 juifs français arriveront mercredi en Israël à bord d’un vol spécial alyah affrété par l’Agence juive pour Israël en partenariat avec le ministère de l’Immigration et de l’Intégration, et Keren Hayesod-UIA, a annoncé l’Agence juive dans un communiqué.

A leur arrivée à l’aéroport Ben Gurion, ils seront accueillis par Natan Sharansky, président de l’Agence juive, Sofa Landver, ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Aryeh Deri, ministre de l’Intérieur, et Eliezer Sandberg, président de Keren Hayesod-UIA.

Il s’agit du plus grand vol estival d’alyah de France. La moitié de ces nouveaux arrivants sont des adolescents ou des enfants, qui rejoindront le système scolaire israélien à la fin des vacances d’été.

Plusieurs familles sur trois générations (enfants, parents, grands-parents) seront également présentes à bord et feront ensemble leur alyah. La majorité des immigrants s’installeront à Netanya, Raanana, Jérusalem et Ashdod. Le vol est prévu depuis plusieurs mois et n’est pas lié aux récents évènements en France.

Natan Sharansky a déclaré que « les juifs français qui immigrent en Israël viennent par choix : ils ont un monde entier d’opportunités devant eux, et ils choisissent de venir en Israël. Leur choix démontre qu’Israël propose un sentiment d’identité juive et un attachement à ces juifs qui souhaitent prendre une part active dans l’histoire juive. »

Le président de l'Agence juive, Natan Sharansky (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le président de l’Agence juive, Natan Sharansky (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le président de l’Agence juive a ajouté que « nous devons faire tout ce que nous pouvons pour faciliter leur intégration professionnelle, scolaire et personnelle dans la société israélienne, et nous assurer qu’ils se sentent à la maison dès le moment où ils poseront le pied sur le sol de notre pays. »

Sofa Landver a pour sa part déclaré qu’après « le difficile week-end à Nice, je souhaite accueillir les immigrants de France qui ont choisi de venir maintenant en Israël. L’alyah française renforce Israël, et le gouvernement israélien travaille sans cesse à faciliter leur intégration. »

Sofa Landver, ministre de l'Immigration et de l'Intération (Crédit : Flash 90)
Sofa Landver, ministre de l’Immigration et de l’Intération (Crédit : Flash 90)

Elle a ajouté que son ministère « continuera à travailler pour lever les obstacles à l’emploi et créer de nouvelles opportunités pour les jeunes immigrants français, pour leur montrer qu’Israël est leur maison. »

La communauté juive est la plus grande d’Europe et la deuxième plus grande du monde en dehors d’Israël. Elle compte un peu moins de 500 000 personnes. L’immigration juive en Israël s’est intensifiée depuis 2012 (1 900 personnes), battant des records d’alyah depuis la France ou des pays occidentaux plus généralement.

En 2014, pour la première fois de l’histoire d’Israël, plus d’1% d’une communauté juive occidentale a fait son alyah en une seule année (7 200 arrivées), une réussite répétée en 2015 avec l’arrivée de 7 800 nouveaux immigrants français.

L'adieu à Paris de centaines de juifs français faisant l'alyah (Crédit : Erez Lichtfeld)
L’adieu à Paris de centaines de juifs français faisant l’alyah (Crédit : Erez Lichtfeld)

Depuis 2000, plus de 10 % de la communauté juive française sont arrivés en Israël, dont la moitié ces cinq dernières années. En réponse à cette demande sans précédent des juifs français, l’Agence juive et le ministère de l’Immigration et de l’Intégration ont développé un plan spécial pour faciliter l’alyah de France et faciliter l’intégration des immigrants juifs français dans la société israélienne.

Le projet comprend des efforts pour approfondir l’identité juive des jeunes juifs français, leur donner une expérience israélienne via plusieurs programmes, fournir aux juifs français des informations complètes et des conseils sur l’alyah, supprimer des barrières à l’emploi, et augmenter le nombre de représentants de l’Agence juive en France.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...