Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

« Plus jamais ça », a martelé le chancelier allemand pour la journée du souvenir de la Shoah

Olaf Scholz a félicité ses concitoyens pour leur intense mobilisation contre l'extrême droite

Le chancelier allemand Olaf Scholf arrive à une rencontre du cabinet du gouvernement allemand à Berlin, le 24 janvier 2024. (Crédit : AP/Markus Schreiber)
Le chancelier allemand Olaf Scholf arrive à une rencontre du cabinet du gouvernement allemand à Berlin, le 24 janvier 2024. (Crédit : AP/Markus Schreiber)

Le chancelier allemand Olaf Scholz a exprimé samedi son inquiétude face à la recrudescence de l’extrême-droite dans le pays, 79 ans après la libération du camp d’extermination d’Auschwitz.

« De nouvelles informations émergent en permanence sur les néo-nazis et sur leurs réseaux clandestins », a dit le social-démocrate dans un discours enregistré qui a été diffusé par vidéo, commémorant la libération du camp d’Auschwitz par les Soviétiques en 1945 et marquant la Journée internationale de commémoration de la Shoah.

« En même temps, les populistes de droite gagnent du terrain, attisant la peur et semant la haine », a continué Scholz, ajoutant que ces avancées ne seraient pas acceptées.

En effet, les manifestations contre le parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) d’extrême-droite ont pris de l’élan dans le sillage d’une information annonçant que deux membres du parti de premier plan avaient rejoint une réunion pour discuter d’un projet de déplacement massif des citoyens d’origine étrangère. Le mouvement de protestation, qui agite tout le pays, va entrer dans sa troisième semaine consécutive.

Les manifestants cherchent à réduire le soutien apporté à l’AfD, qui est à la deuxième place dans les sondages nationaux et à la première place dans les trois états d’Allemagne de l’Est qui organiseront des élections cette année.

« C’est la cohésion des démocrates qui fait la force de notre démocratie », a poursuivi Scholz.

« Afficher cette cohésion au public avec confiance – comme cela arrive en ce moment – est une très bonne chose », a-t-il souligné.

Le chancelier a aussi salué un jugement historique qui réduira les financements apportés au parti de droite radicale Die Heimat – une initiative qui avait entraîné un débat sur les démarches à envisager contre le parti nationaliste de l’AfD – en estimant que la décision prise était « très bonne ».

« Plus jamais ça », a martelé le chancelier allemand pour la journée du souvenir de la Shoah, félicitant ses concitoyens pour leur mobilisation contre l’extrême droite.

« Notre responsabilité pour ce crime contre l’humanité commis par des Allemands demeure », a lancé Olaf Scholz, dans un podcast diffusé samedi.

Et de se réjouir de voir son pays « debout », car « des millions de citoyennes et citoyens défilent dans la rue ». Depuis deux semaines, les Allemands se rassemblent partout dans le pays contre les tendances radicales du parti d’extrême droite, l’Alternative pour l’Allemagne (AfD).

Ce week-end, plus de 300 manifestations sont prévues, selon l’alliance citoyenne Campact, qui compte parmi les organisateurs du mouvement. Beaucoup ont lieu dans des villes moyennes.

À Kiel, ville du nord de l’Allemagne, 11 500 personnes, selon la police, 15 000, selon les organisateurs, se sont rassemblés sur la place de la mairie en fin de matinée.

« La démocratie n’est pas pour les peureux ! », « Carton rouge pour l’AfD (le parti d’extrême-droite allemand, Alternative pour l’Allemagne) », pouvait-on lire sur les panneaux, a indiqué à l’AFP Johannes Böcker, kinésithérapeute de 29 ans qui participait au rassemblement.

« Pour moi, il était important de manifester pour commémorer les victimes du national-socialisme mais aussi pour protester contre la montée de l’extrême-droite », a-t-il dit.

À Düsseldorf, dans l’ouest du pays, « plusieurs dizaines de milliers de personnes » se sont rassemblées, selon la police.

« Il y a trois fois plus de manifestations que la semaine passée, particulièrement dans l’Est de l’Allemagne », écrit Campact dans un communiqué diffusé samedi matin. Dans cette région qui correspond à l’ancienne RDA, l’AfD obtient ses meilleurs résultats électoraux.

Il y a deux semaines, le social-démocrate Olaf Scholz est descendu dans la rue à Potsdam, ville voisine de Berlin où il vit. Samedi, son ministre de la Défense, Boris Pistorius, compte manifester à Osnabrück (Nord-Ouest), où il est né.

La journée internationale du souvenir de l’Holocauste, qui correspond à la date de la libération du camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau par les Soviétiques le 27 janvier 1945, est tous les ans l’occasion de commémorations.

Mais cette année, son 79ème anniversaire survient dans un contexte tendu après la révélation le 10 janvier par le média d’investigation allemand Correctiv d’une réunion d’extrémistes à Potsdam, où ils ont discuté en novembre dernier d’un projet d’expulsion massive de personnes étrangères ou d’origine étrangère.

Devant les députés du Bundestag, le 18 janvier dernier, la ministre allemande de l’Intérieur Nancy Faeser l’avait comparée à la conférence de Wannsee où les nazis planifièrent en 1942 l’extermination des Juifs européens.

« ‘Plus jamais ça’ exige la vigilance de tous. Notre démocratie n’est pas un don de Dieu, elle est faite par les hommes », a prévenu le chancelier. Et de conclure : « Plus jamais ça, c’est tous les jours ».

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.