Première visite de Mike Pence à Auschwitz
Rechercher

Première visite de Mike Pence à Auschwitz

Le vice président américain et Netanyahu doivent visiter un mémorial dédié au soulèvement du Ghetto de Varsovie en 1943 en marge de la conférence sur le Moyen-Orient

Le vice président américain Mike Pence et le Premier ministre  Benjamin Netanyahu à la résidence du Premier ministre de Jérusalem, le 22 janvier 2018 (Crédit :  Avi Ohayon/GPO)
Le vice président américain Mike Pence et le Premier ministre Benjamin Netanyahu à la résidence du Premier ministre de Jérusalem, le 22 janvier 2018 (Crédit : Avi Ohayon/GPO)

Le vice-président Mike Pence visitera Auschwitz. Il s’agira de sa première visite du camp de la mort nazi en Pologne.

Pence se rendra sur le site vendredi en compagnie du président polonais Andrzej Duda, a annoncé mardi le Washington Post, citant un officiel de la Maison Blanche.

Le vice-président sera à Varsovie pour une conférence commune entre les Etats-Unis et la Pologne sur la paix et la sécurité au Moyen-Orient qui aura lieu jeudi et vendredi.

Dimanche, lors de la réunion hebdomadaire du Cabinet, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé aux ministres du gouvernement qu’il rencontrera Pence là-bas, tout comme le Secrétaire d’Etat Mike Pompeo et d’autres dirigeants.

Pence et Netanyahu doivent visiter ensemble un mémorial dédié au soulèvement du Ghetto de Varsovie de 1943.

Pence doit aussi participer à des réunions de défense en Pologne, où l’armée américaine envisage de stationner une base permanente de soldats américains, selon le Post.

Lors de son intervention à la conférence, intitulée « Ministériel pour promouvoir un futur de paix et de sécurité au Moyen-Orient », Pence « va surtout dénoncer les actions de l’Iran », a déclaré un officiel anonyme de la Maison Blanche au journal. « Il transmettra un message à ces groupes qui sont là, que, vous savez, si vous êtes avec nous, nous serons avec vous ».

Jared Kushner et Jason Greenblatt, les architectes de l’accord de paix israélo-palestinien, doivent aussi participer à la conférence. L’Autorité palestinienne boycotte l’événement et appelle les gouvernements arabes à faire de même.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...