Rabin a désobéi à Ben Gurion en 1949, selon des documents
Rechercher

Rabin a désobéi à Ben Gurion en 1949, selon des documents

Le futur Premier ministre et d'autres officiers ont assisté à une conférence d'anciens du Palmach, malgré l'interdiction d'y participer

Yitzhak Rabin en 1948 (Crédit photo: Palmach, Wikimedia Commons)
Yitzhak Rabin en 1948 (Crédit photo: Palmach, Wikimedia Commons)

Des documents inédits révélés mardi montrent que le futur Premier ministre Yitzhak Rabin faisait partie d’un groupe d’officiers de l’armée qui ont désobéi à l’interdiction du Premier ministre d’alors David Ben Gurion d’assister à une conférence du Palmach en 1949.
 
Les documents ont été publiés par les archives de Tsahal en prévision d’une cérémonie qui commémorera mardi soir les 75 ans de la création du Palmach, l’unité d’élite de la milice Haganah avant la création de l’Etat d’Israël.

Les documents datent de la première conférence du Palmach en 1949, qui a eu lieu après le démantèlement de l’unité en raison de la création de l’armée israélienne avec la création de l’Etat.

Les documents ont révélé que Ben Gurion avait initialement autorisé les officiers de l’armée à participer à la conférence. Puis, apres avoir découvert que des sujets politiques devaient y être abordés, il a fait marche arrière, craignant un manque de contrôle du gouvernement et la possibilité de factionnalisme.

Ben Gurion a ordonné au chef d’état-major Yaakov Dori d’interdire aux militaires d’assister à la conférence.

Le premier Premier ministre israélien David Ben Gurion se tenant au garde à vous pendant que l'hymne national, la Hatikva est joué lors de la cérémonie d'ouverture de la Knesset en 1949 (Crédit photo: Hugo Mendelson / GPO)
Le premier Premier ministre israélien David Ben Gurion se tenant au garde à vous pendant que l’hymne national, la Hatikva est joué lors de la cérémonie d’ouverture de la Knesset en 1949 (Crédit photo: Hugo Mendelson / GPO)

Cependant, en dépit de l’interdiction claire, un certain nombre d’officiers, y compris des cadres supérieurs, ont décidé de désobéir et d’assister à la réunion.

En plus de Rabin, certains des officiers connus incluent David Elazar et Chaim Bar-Lev, qui tous deux ont servi plus tard comme chefs d’état-major, ainsi que Zvi Zamir, qui plus tard a dirigé le Mossad.

La majorité de ceux qui ont désobéi au commandement ont reçu des blâmes sévères, dont Yitzhak Rabin.

Dori a décidé de limoger deux autres officiers et de muter un autre officier, selon Maariv .

« Je reconnais avoir enfreint l’ordre. J’ai eu un sentiment d’obligation personnelle envers mes camarades, » a declaré Rabin à Dori lors de l’enquête.

Les documents comprennent l’invitation à la conférence, la lettre de Ben Gurion à son sujet, l’ordre de Dori interdisant aux officiers d’y assister et sa lettre à un juge militaire à propos de l’indscipline des officiers.
(voir ci-dessous)

הערב ייערך כנס חגיגי לציון 75 שנה להקמת ארגון הפלמ"ח. לרגל האירוע פירסם ארכיון צה"ל במשרד הביטחון פרוטוקולים מאחת הפרשיו…

Posted by ‎משרד הביטחון‎ on Tuesday, 25 August 2015

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...