Rechercher

Rassemblement contre la destruction de l’avant-poste de Homesh

Des milliers de personnes se sont rendues à l'avant-poste après la période de deuil qui a suivi la mort de Yehuda Dimentman, abattu par un terroriste la semaine dernière

Des Israéliens manifestent à Homesh, dans le nord de la Cisjordanie, le 23 décembre 2021. (Capture d'écran/Twitter)
Des Israéliens manifestent à Homesh, dans le nord de la Cisjordanie, le 23 décembre 2021. (Capture d'écran/Twitter)

Plusieurs milliers d’Israéliens ont manifesté dans le nord de la Cisjordanie jeudi, appelant le gouvernement à ne pas démolir une yeshiva située dans un avant-poste après la mort de l’un de ses étudiants, abattu par une terroriste.

Entre 5 000 et 15 000 personnes se sont rendues à Homesh, rejoignant l’épouse de Yehuda Dimentman et son père au moment où ces derniers terminaient la traditionnelle période de deuil – une semaine exactement après qu’il a été abattu alors qu’il rentrait chez lui.

Le député du parti Shas Moshe Arbel et plusieurs parlementaires du Parti sioniste religieux (extrême-droite) ont rejoint les manifestants.

Certains protestataires sont arrivés en bus depuis tout le pays et d’autres sont venus à pied, rejoignant l’avant-poste illégal depuis Shavei Shomron, où vivait Dimentman.

Avant la manifestation, l’armée israélienne avait fermé la route entre Shavei Shomron et Homesh, bloquant l’entrée de deux villages palestiniens, a noté le site d’information Haaretz.

Des manifestants palestiniens se sont battus avec les soldats israéliens qui géraient un barrage routier au village de Burqa, et au moins une partie du rassemblement a eu lieu sur des terrains appartenant à des Palestiniens, a précisé le groupe de défense des droits de l’Homme Yesh Din.

Les protestataires apparaissent sur une vidéo dansant et chantant des versets bibliques invoquant la vengeance de Samson à l’encontre des Philistins, à leur entrée dans l’avant-poste de Homesh.

Jeudi soir, un groupe de partisans du mouvement pro-implantations ont attaqué des habitations palestiniennes dans le village de Burqa, à proximité du rassemblement.

Les vandales sont entrés dans le village, pendant la nuit, et ils ont « attaqué les habitations des résidents » et détruit les stèles d’un cimetière, a annoncé le groupe Yesh Din de gauche.

Au moins une personne a été blessée et emmenée à l’hôpital pour y être prise en charge.

Ce rassemblement a eu lieu quelques jours après que la veuve de Dimentman a vivement demandé au Premier ministre Naftali Bennet d’empêcher la destruction de la yeshiva.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...