RBG se souvient d’un sénateur ayant prédit sa mort en 2009. Il est mort en 2017
Rechercher

RBG se souvient d’un sénateur ayant prédit sa mort en 2009. Il est mort en 2017

La juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg a dit qu'elle était bien vivante, même si certains auraient voulu la voir en dehors du banc

La juge associée de la Cour suprême des Etats-Unis Ruth Bader Ginsburg intervient à la Congrégation Adas Israël à Washington, DC, le 1 février 2018. (Ron Sachs/ CNP, via JTA)
La juge associée de la Cour suprême des Etats-Unis Ruth Bader Ginsburg intervient à la Congrégation Adas Israël à Washington, DC, le 1 février 2018. (Ron Sachs/ CNP, via JTA)

WASHINGTON (JTA) — La juge de la Cour Suprême veut que vous sachiez qu’elle « est bien vivante », mais l’un de ses supporteurs d’antan n’a pas eu la même chance.

« Il y a eu un sénateur, je pense que c’était après mon cancer du pancréas, qui a annoncé avec une grande joie que j’allais mourir d’ici six mois, a déclaré Ginsburg, âgée de 86 ans, au NPR dans un entretien publié mercredi. Ce sénateur, dont j’ai oublié le nom, est lui-même mort maintenant ».

Ginsburg a fait une pause pour rire avant d’ajouter « et je suis bien en vie ».

En 2009, le sénateur Jim Bunning, élu du Kentucky, avait dit de Ginsburg, qui avait été diagnostiquée avec un cancer du pancréas « même s’il elle est opérée, habituellement neuf mois, c’est la période la plus longue que quiconque puisse survive ». Ginsburg était revenue au travail 18 jours après son opération.

Bunning, un ancien joueur de baseball pour l’équipe de Phillies de Philadelpia ,s’était ensuite excusé.

« C’est vraiment bien de la voir revenue à la Cour suprême aujourd’hui et j’espère qu’elle va rapidement se rétablir », avait déclaré Bunning à l’époque. Mes pensées et mes prières sont avec elle et sa famille ».

Bunning est mort en 2017.

En 2009, il s’agissait de la deuxième bataille de Ginsburg avec le cancer. Elle avait survécu à un cancer colorectal en 1999, et l’année dernière elle a combattu un cancer du poumon.

Ginsburg, l’une des trois juges juifs, fait partie de la minorité libérale. Le président Donald Trump et le chef de la majorité du sénat Mitch McConnell, un autre Républicain du Kentucky, ont dit qu’ils remplaceront tout juge libéral qui part à la retraite ou décède par un conservateur.

A LIRE : Les 8 juges juifs qui ont changé la Cour suprême des États-Unis

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...