Rechercher

Rebecca Mastriano : « Nous aimons probablement Israël plus que beaucoup de Juifs »

Invité à commenter les critiques formulées à l'encontre de son adversaire démocrate, Josh Shapiro, Doug Mastriano n'a pas eu de mots, mais sa femme, elle, en a eu

Rebecca Mastriano, l'épouse du candidat républicain au poste de gouverneur de Pennsylvanie Doug Mastriano, s'exprimant lors d'une conférence de presse à l’occasion d'un arrêt de campagne de Mastriano, le 29 octobre 2022. (Crédit : Twitter)
Rebecca Mastriano, l'épouse du candidat républicain au poste de gouverneur de Pennsylvanie Doug Mastriano, s'exprimant lors d'une conférence de presse à l’occasion d'un arrêt de campagne de Mastriano, le 29 octobre 2022. (Crédit : Twitter)

JTA – Interrogé sur son association avec un réseau social qui est un refuge pour l’antisémitisme et sur sa critique de l’externat juif de son rival, le candidat républicain au poste de gouverneur en Pennsylvanie n’a pas réellement su quoi répondre.

Mais sa femme s’en est chargée. « Je voudrais faire un commentaire rapide sur ce sujet », a déclaré Rebecca Mastriano, sous les applaudissements des partisans présents dans la salle. « En tant que famille, nous aimons beaucoup Israël. Je dirais même que nous aimons probablement Israël plus que beaucoup de Juifs. »

Cet échange, qui s’est déroulé lors d’une séance de questions-réponses avec la presse lors d’une étape de la campagne de Doug Mastriano samedi, a peut-être permis de résumer le plus clairement possible la dynamique qui a dominé la confrontation entre Mastriano et Josh Shapiro – Juif et en pôle position pour la victoire.

Mastriano, qui est soutenu par Donald Trump et qui épouse des croyances que certains ont qualifiées de nationalisme chrétien, a attiré de nombreux partisans d’extrême-droite, parmi lesquels Andrew Torba, le fondateur de Gab, le tristement célèbre réseau d’extrême-droite notoirement connu comme étant un foyer en ligne pour les commentaires extrémistes, antisémites et les théories du complot et qui a été fréquenté par le tireur de la synagogue Tree of Life.

Le commentaire de Rebecca Mastriano reflète le sentiment que Trump a exprimé dans des déclarations sur les Juifs et Israël en 2019 et à nouveau au début de ce mois – que les Juifs américains doivent leur soutien à Israël et que les Républicains se soucient plus d’Israël que les libéraux – qui ont été critiquées en dehors du parti républicain comme une perpétuation d’un trope de double loyauté antisémite.

L’une des principales conseillères de Mastriano, Jenna Ellis – qui a autrefois travaillé comme avocate pour Trump, promouvant le mensonge selon lequel l’ancien président a gagné l’élection de 2020 – a été critiquée pour avoir dit que Shapiro est « au mieux un Juif laïc ».

Shapiro, qui respecte la casheroute et qui a fait référence au Shabbat dans des publicités de campagne, a accusé Mastriano de courtiser « les suprémacistes blancs, les racistes et les antisémites ».

La question posée à Mastriano samedi est venue de Nathan Guttman, un journaliste qui réalisait un reportage pour la chaîne publique israélienne Kan (Guttman est également le rédacteur en chef de la JTA Hebrew, une initiative visant à rendre les reportages de la Jewish Telegraphic Agency accessibles aux personnes parlant hébreu).

Les derniers sondages montrent que Shapiro a creusé son avance dans les derniers mois de la course électorale ; un sondage lui donne plus de 20 points d’avance.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...